«Je ne voterai pas pour le pass vaccinal», assume Fabien Roussel

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Fabien Roussel
    Homme politique français
  • Marine Le Pen
    Marine Le Pen
    Femme politique française

Fabien Roussel était l'invité d'Europe 1 ce lundi matin. Au micro de Sonia Mabrouk, le secrétaire national du Parti communiste français a fait savoir qu'il ne voterait pas le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Le candidat à la présidentielle estime qu'il faut "aller vers les Français" plutôt que de les "contraindre".

Comme Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, Fabien Roussel, le candidat communiste à l'élection présidentielle se positionne contre le projet de loi transformant le pass sanitaire en pass vaccinal. Invité au micro de Sonia Mabrouk ce lundi matin sur Europe 1, le secrétaire national du Parti communiste français a affirmé qu'il craignait que le chemin pris par le gouvernement à ce sujet soit le "mauvais chemin". 

Le pass vaccinal, une "contrainte" pour les Français

"Nous ne voterons pas pour le texte de loi tel qu'il est présenté aujourd'hui", a fait savoir Fabien Roussel sur Europe 1. Le candidat communiste s'oppose à la "contrainte" que représente ce pass pour les Français qui ne sont pas vaccinés. Pour lui, il existe de meilleures solutions pour pousser les non-vaccinés à aller se faire injecter leur première dose.

Retrouvez cet article sur Europe1

VIDÉO - "La circulation du virus est trop forte" : Olivier Véran alerte les personnes non-vaccinées

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles