"Je ne vois pas de raison de me retirer" : Regardez l'intégralité de l'interview de François Fillon sur France 2

France 2

Quelques heures après

son discours du Trocadéro, François Fillon a exclu, dimanche 5 mars sur France 2, de retirer sa candidature à la présidentielle. "Personne ne peut aujourd'hui l'empêcher d'être candidat", a-t-il déclaré. A la question "Allez-vous retirer oui ou non votre candidature ?", le candidat de la droite a dit : "Ma réponse est non".

Laurent Delahousse insiste : "Jamais ?" François Fillon répond : "La réponse est non. Et surtout je ne vois pas de raison de le faire". "Je pense profondément que le retrait de cette candidature aboutit à une impasse politique pour la famille qui est la mienne, pour la droite et le centre", a-t-il insisté. "Personne n'a le pouvoir de m'obliger à retirer ma candidature. Ca ne veut pas dire que je ne discute pas, que je ne suis pas prêt à dialoguer mais c'est ma décision", a-t-il continué.

"Toute candidature improvisée serait un échec"

"Cette décision a été aujourd'hui confortée par ce rassemblement populaire dont tout le monde pensait qu'il serait un échec et qui a été une réussite", a-t-il affirmé. "Je ne suis pas autiste, je vois bien les difficultés (...) Je ne suis pas jusqu'au boutiste, pas enfermé dans une certitude mais il y a une chose que je constate c'est qu'il n'y a pas d'alternative", a-t-il encore affirmé.

A l'égard d'une éventuelle candidature d'Alain Juppé, "je pense que toute candidature improvisée aujourd'hui à 50 jours de l'élection présidentielle, avec un projet qui ne serait pas un projet de rupture, pas un projet au fond radical comme celui que j'ai proposé, et qui a occassioné ma victoire à la primaire, je pense que toutes ces candidatures conduiront à un échec".

Retrouvez cet article sur Francetv info

Affaire Fillon : les propositions de Benoît Hamon "ne passent pas le mur de l'actualité", regrette son porte-parole
Quatre choses à retenir de l'interview de François Fillon sur France 2
Rassemblement pour François Fillon au Trocadéro : la réaction de ses sympathisants
VIDEO. "Personne ne peut aujourd'hui m'empêcher d'être candidat", estime François Fillon
Politique : les Allemands suivent avec attention la campagne présidentielle française

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages