"Je ne veux pas te perdre, s'il te plaît" : Cédric Jubillar insistant avec son épouse Delphine, avant sa disparition

·1 min de lecture

Le 18 juin dernier, Cédric Jubillar était placé en détention, après sa mise en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", six mois après la disparition de sa femme Delphine. Sa demande de remise en liberté rejetée le 8 juillet, le peintre plaquiste restera donc en prison. Avant la disparition de l'infirmière du Tarn, le 16 décembre, le couple traverse une période des plus tumultueuses. La mère de Louis et Eliyah a un amant, son époux en a découvert l'existence. Alors qu'elle souhaite en finir avec cette "vie de Bidochon", Cédric Jubillar, lui, s'accroche, comme quelques messages, échangés entre octobre et novembre 2020 et révélés par La Dépêche, en témoignent.

Après lui avoir envoyé une lettre à la fin du mois de septembre, que Delphine Jubillar dit avoir trouvé "touchante", le père de famille se montre à nouveau insistant par message cette fois-ci. Deux jours plus tard, elle lui répond ainsi : "Je suis au boulot, fous-moi la paix, c’est mort, plus de retour en arrière." Mais si la jeune femme de 33 ans ne supporte plus le flicage de son époux, ce dernier n'est pas prêt à tirer un trait sur leur histoire. "Je veux ton bonheur, je veux faire le max pour toi, je ne veux pas te perdre, s’il te plaît", lui écrit-il lors de cet échange de SMS. Delphine Jubillar restera silencieuse.

Le 28 octobre, soit un mois plus tard, rien n'a évolué. Et le peintre plaquiste n'est toujours pas décidé à tourner la page. "Mon cœur, s’il te plaît, reviens-moi, je t’aime. Je te fais plein de bisous", (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort d'Axel Kahn : son frère Jean-François raconte ses derniers jours
Adele cachottière : avec le rappeur Skepta, ça roucoule en douce !
« Pas de place pour les états d’âme »: Emmanuel Macron inflexible
PHOTO - Clémence Castel (Koh-Lanta) fait son coming-out et présente sa compagne
Laeticia Hallyday : les affaires du clan Boudou reprennent pour sa plus grande joie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles