“Je ne veux pas dire ce mot” : Meghan Markle très mal à l'aise à l'idée de prononcer un terme tabou

En lançant son propre podcast, Meghan Markle n'ignorait pas qu'elle allait faire couler beaucoup d'encre. L'ancienne star de la série Suits : Avocats sur mesure détrône en effet la famille royale avec ce projet baptisé Archetypes. Né d'un partenariat exclusif avec Spotify, ce podcast vise à « examiner, disséquer et faire sauter les étiquettes accolées aux femmes pour les empêcher d'avancer. » Le premier épisode d'une heure décrypte ainsi les commentaires négatifs adressés aux femmes ambitieuses. Meghan Markle y reçoit Serena Williams pour passer en revue un vocabulaire injurieux, misogyne, sexiste et parfois raciste.

« Bimbo », « Vieille peau », « Hystérique », mais certainement pas « Pute ». La compagne de Harry ne sent pas très à l'aise quand il lui faut prononcer ce terme tabou dans son vocabulaire. « Oooooh ! Je ne veux pas dire ce mot », a-t-elle récemment confié à The Cut. Et encore moins « salope ». Un vocabulaire que Meghan ne souhaite très certainement pas retrouver dans la bouche de ses enfants. Aucune crainte à avoir. On connaît en effet le premier mot prononcé par Archie : « crocodile ». Aura-t-il une voix faite pour la radio ?

Le podcast de Meghan Markle ne fait pas l'unanimité

Archetypes donne du grain à moudre aux détracteurs de Meghan Markle. On reproche notamment à la podcasteuse d'enchaîner au micro les banalités, les inepties et les « platitudes à la sauce californienne » (The Times). Le magazine anglais New Statesman (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Jacques et Gabriella : les jumeaux monégasques font leur rentrée, des photos dévoilées
Meghan Markle de retour au Royaume-Uni : découvrez le prix de son total look rouge
Camilla Parker Bowles : ce mot libérateur qu'elle a appris à prononcer au sein de la famille royale
Prince George : qui est son parrain, le richissime Hugh Grosvenor, qui possède certaines parties de Londres ?
Meghan Markle : total look rouge pour sa première prise de parole au Royaume-Uni, "C'est bon d'être de retour !"