"Je ne veux pas être connu comme le conseiller financier suceur d'orteils texan" : l'ex-amant de Sarah Ferguson balance

Ces photos avaient presque été oubliées. C'était sans compter sur les scénaristes de The Crown qui n'ont pas hésité à rejouer cette scène dans la série. Alors que les internautes ont assuré avoir beaucoup rigolé, ça n'a pas vraiment été le cas de John Bryan, celui qui a longtemps été qualifié comme le suceur d'orteils de Sarah Ferguson. En effet, en 1992, alors que rien ne va plus entre elle et le prince Andrew, elle a été photographiée en vacances dans le sud de la France avec son amant, son conseiller financier. Sur les clichés pris, ce dernier donne l'impression de sucer les orteils de Sarah Ferguson. Des photos qui ont eu un grand impact puisqu'immédiatement, le prince Andrew demande le divorce et la famille royale britannique bannie la jeune femme.

Trente ans plus tard, alors que la séquence refait surface avec The Crown, John Bryan a décidé de sortir du silence pour donner sa version des faits. Il a pris la parole dans les colonnes du Daily Mail. "J'ai le sens de l'humour à ce sujet, mais c'est basé sur un mensonge (...) D'une manière étrange, c'est un grand honneur d'être dans la série. Mais si vous remontez 30 ans en arrière, tout est basé sur des mensonges. C'est plus sérieux. C'est là que les mensonges ont commencé. Je ne veux pas être connu pour toujours comme le conseiller financier suceur d'orteils texan de Fergie. Pour commencer, je viens de New York", a-t-il ainsi lancé dans un premier temps avant d'assurer que l'attirance (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Charles III : comment il va bouleverser les fêtes de Noël de la famille royale
Prince William en pleine polémique : comment Kate Middleton va le tirer d'un très mauvais pas au Mondial
Charlene de Monaco : jupe haute couture, perles… son look noir et blanc fait sensation au bras d'Albert
Meghan Markle : pourquoi elle n'apparaîtra pas dans The Crown
"Jacques est le prince héréditaire mais…" : Albert de Monaco se confie comme rarement sur l'avenir de ses jumeaux