"Je ne vais pas faire ça ici": Macron esquive une question sur les consignes pour le second tour

Emmanuel Macron à l'Élysée, le 19 mai 2022 - Ludovic Marin - AFP
Emmanuel Macron à l'Élysée, le 19 mai 2022 - Ludovic Marin - AFP

L'exécutif a beau se diviser sur les consignes de vote à donner pour les duels Nupes-RN, Emmanuel Macron ne veut pas prendre position. Au lendemain du premier tour des élections législatives, le président de la République n'a pas appelé à faire barrage à l'extrême-droite. Interrogé par la presse ce lundi lors d'un déplacement au Salon de l'armement, à Villepinte, Emmanuel Macron a décidé de botter en touche.

"Je ne vais pas faire ça ici, ce serait un peu baroque", a lancé répond le président au micro de BFMTV cette après-midi lors du Salon de l'armement.

Relancé par un journaliste sur la question des résultats officiels du premier tour des élections législatives, et les accusations de "manipulation" lancées par les troupes de Jean-Luc Mélenchon, Emmanuel Macron esquive de nouveau. "Je laisse les experts parler", dit-il, continuant sa visite du Salon.

Les résulats des duels Nupes-LR décisifs pour la composition de l'Assemblée

Depuis l'annonce des résultats du premier tour des élections législatives, La République en marche et ses alliés ont hésité sur le comportement à adopter en cas de duel entre la Nupes et le RN. Promettant d'abord des décisions "au cas par cas" en fonction de chaque circonscription, une consigne a finalement été donnée par Elisabeth Borne: "pas une seule voix ne doit aller à l'extrême droite."

Mais cette position n'appelle pas les électeurs à un front républicain contre le RN. Certains ténors de la macronie, comme Edouard Philippe, ont déjà prévenu qu'ils n'appelleront pas à voter pour certains insoumis opposés au Rassemblement national. "Pour qu’il y ait un front entre républicains, il faut qu’il y ait plusieurs républicains", dénonce l'ancien Premier ministre.

En métropole, un duel aura lieu entre un représentant de la Nupes et un représentant du RN dans 60 circonscriptions. Les résultats de ces confrontations seront déterminants dans la future composition de l'Assemblée nationale, où Ensemble n'est pas assurée d'obtenir la majorité absolue.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles