Assurance-chômage : «On ne va pas moins indemniser», garantit Olivier Dussopt

"On ne va pas moins indemniser, on va travailler sur la durée maximum d’indemnisation en veillant à garder des planchers". Invité du Grand Rendez-vous ce dimanche sur Europe 1/CNews/Les Echos, le ministre du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion Olivier Dussopt revient sur la réforme de l'assurance-chômage et assure que le montant des indemnisations du chômage ne bougeront pas. "Aujourd’hui, elles sont à 57% à peu près du précédent salaire. C'est la moyenne européenne", explique le ministre.

>> Retrouvez le Grand Rendez-vous tous les dimanches de 10h à 11h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

Si le gouvernement veut réduire la durée d'indemnisation, il s'appuie sur des études. "Elles montrent qu’il y a deux périodes pendant lesquelles le taux de retour à l’emploi est le plus élevé : tout de suite après l’inscription à l’assurance-chômage, et tout de suite avant la fin des droits. Entre les deux, ça baisse un peu, donc nous voulons resserrer cette période-là", précise Olivier Dussopt.

Plus de rigueur quand ça va bien, plus de protection quand ça va mal

Cette réforme de l'assurance-chômage est un moyen pour le ministre du Travail de palier un manque de main d'œuvre dans les métiers en tension. "Le chômage a baissé, il est passé de 9,5% à 7,3%, mais ça reste difficile de recruter dans les secteurs en tension". Parmi eux, la restauration, l'hôtellerie, mais aussi les métiers de transports, de métallurgie, sanitaires ou encore le médico-social. "On ...


Lire la suite sur Europe1