"On ne va pas décider pour moi": Line Renaud se confie sur son combat pour l'euthanasie

Benjamin Pierret
·2 min de lecture
Line Renaud, le 8 avril sur BFMTV - BFMTV
Line Renaud, le 8 avril sur BFMTV - BFMTV

Line Renaud s'exprime sur son engagement pour l'euthanasie. Alors que cette question sensible divise la classe politique avec l'examen ce jeudi d'une proposition de loi "donnant et garantissant le droit à une fin de vie libre et choisie" à l'Assemblée nationale, l'actrice prend la parole sur BFMTV pour faire part de ses convictions, et évoque ses propres expériences:

"J'ai vécu la mort de Loulou (Gasté, son mari mort en 1995, ndlr), qui n'en pouvait plus, qui ne demandait qu'à partir, je ne pouvais rien faire. Suivie par la mort de ma mère, dans le même état", se souvient l'actrice. "Je lui disais: 'maman, tu as du courage tu sais'. Ce à quoi elle me répondait: 'qu'est-ce que je peux faire d'autre?'"

"Il faut que cette loi passe", insiste l'artiste. "Il y a eu la loi pour l'avortement, contre la peine de mort, il faut qu'il y ait une loi pour l'euthanasie". "C'est tout naturel, parce qu'on choisit sa façon de vivre, on doit choisir sa façon de mourir", défend Line Renaud, avant d'évoquer son cas personnel: "C'est tout simple, je veux choisir ma façon de mourir. On ne va pas décider pour moi". Et "si je suis obligée d'aller en Belgique, je me dirai: 'pourquoi ça ne s'est pas passé chez moi?'".

Engagée depuis des années

La chanteuse, actrice et ancienne meneuse de revue dit recevoir beaucoup de "courriers". "Il y a tous les jours une lettre sur ce problème, et je vois la souffrance des gens qui vivent avec la personne malade qui voudrait partir".

Interrogée par Maxime Switek sur les réticences de certains médecins face à cette proposition de loi, l'actrice répond: "Beaucoup de gens pensent comme ces médecins, et moi, je dis seulement ma pensée. 'Nous ne sommes pas là pour donner la mort'... mais vous n'êtes pas là non plus pour prolonger la souffrance", répond-elle à ces médecins.

Toutefois, Line Renaud dit ne pas vouloir "convaincre le président de la République", mais espère qu'il l'aura entendue. "Je ne veux lui donner aucun conseil. C'est son choix", conclut-elle.

Line Renaud s'est déjà prononcée en faveur de l'euthanasie. Notamment en janvier dernier, dans un message vidéo publié par l'Association pour le droit à mourir dans la dignité (ADMD), dont elle est marraine. Samedi, l'actrice a publié une lettre ouverte aux députés, leur demandant de voter cette proposition de loi, qu'elle qualifie de "progrès essentiel".

Article original publié sur BFMTV.com