"Nous ne sommes pas tirés d'affaire" : Arnaud Fontanet craint une reprise de l’épidémie à l’automne

·1 min de lecture

Ce mercredi 22 septembre, un nouveau conseil de défense s’est réuni autour d’Emmanuel Macron pour faire le point sur les derniers chiffres de l’épidémie de Covid-19. Un rendez-vous à l’issue duquel Gabriel Attal a fait plusieurs annonces. Dès le 4 octobre, le port du masque sera levé dans les écoles primaires des départements où le taux d’incidence est inférieur à 50 cas pour 100 00 habitants, a indiqué le porte-parole du gouvernement. Et d’ajouter : "Les jauges qui s'appliquent dans certains établissements recevant du public seront levées dans ces mêmes départements". Concernant le pass sanitaire, l’exécutif a finalement décidé de ne pas l'adapter au niveau local "pour le moment". "Il continue de s'appliquer dans les mêmes conditions", a-t-il été précisé. Une décision qui va dans le sens des recommandations de l’épidémiologiste Arnaud Fontanet.

"Aujourd’hui, tous les indicateurs s’améliorent de façon indéniable. Mais, si on supprime le pass sanitaire dans certains départements, il faut que la règle soit claire pour tout le monde. Les Français doivent avoir à l’esprit qu’il peut être réinstauré aussi vite qu’il a été levé. À la moindre alerte, il faudra serrer la vis et le plus tôt possible. Nous ne sommes pas tirés d’affaire", déclare Arnaud Fontanet dans les colonnes du Parisien. Car si "les contaminations et les hospitalisations baissent presque partout en Europe", l’épidémie pourrait prochainement connaître un nouveau rebond. "On avait observé la même accalmie fin septembre (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Port du masque pour les enfants à l'école primaire : fin de l'obligation dans certains départements
L'Élysée est un "accident de parcours" selon la mère d'Emmanuel Macron, qui aurait préféré que son fils fasse autre chose dans la vie
Mort de l'influenceuse Gabby Petito : son dernier SMS troublant qui a fait craindre le pire à sa mère
Mort de l'influenceuse Gabby Petito à 22 ans : les causes de son décès dévoilées par les enquêteurs
Alzheimer : combien de personnes sont concernées par cette maladie neurodégénérative en France ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles