"Je ne le souhaite à personne" : Frederic Lopez évoque l'enfer vécu à cause de son père

Animateur connu pour avoir inventé des concepts d'émission dans lesquelles le partage et la bonté humaine sont mis en avant, Frédéric Lopez a vécu, dans l'enfance, un traumatisme. Celui que l'on retrouve tous les dimanches dans l'émission "Un dimanche à la campagne" a fait de terribles confidences.

Invité au micro d'Europe 1 pour parler de son programme Un dimanche à la campagne, diffusé le week-end sur France 2, Frédéric Lopez, interviewé par Isabelle Morizet dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie sur Europe 1, a parlé de son père et de son enfance compliquée puisqu'il a été maltraité.

"J'ai grandi dans la peur", a déclaré celui qui remplace désormais Michel Drucker sur la deuxième chaîne. "Cela a des conséquences pour une vie entière", a-t-il ajouté. S'épanchant avec réserve car il n'est pas du genre à trop évoquer sa vie privée ou à vouloir faire pleurer dans les chaumières, Frédéric Lopez a aussi fait savoir qu'il ne "souhaitait à personne de vivre ce qu'[il] a vécu". Pourtant, le papa de Victor, a pardonné à son père, aujourd'hui âgé de 80 ans. En fait, comme il l'explique, il a "changé de regard" ce "qui est troublant" comme il dit. Frédéric Lopez est en effet passé de la colère à l'empathie.

"Je pourrais dire que c'est une des personnes les plus attentives, en ce qui me concerne. C'est assez incroyable et c'était inimaginable pour moi d'imaginer ça parce qu'effectivement dans l'enfance, c'était quelqu'un qui était très dur", lâche-t-il même aujourd'hui.

Comme rappelé par le site Europe 1, ce n'est pas la première fois que Frédéric Lopez évoque son passé. "Je n'étais pas un enfant désiré. Ma mère a accouché de moi à 16 ans dans le plus grand secret....

Lire la suite

VIDÉO - Frédéric Lopez fait son coming out

À lire aussi

Adriana Karembeu : "J'ai vécu une enfance très difficile à cause de mon père"
"Je crois que je ne retrouverai personne" : Mathieu (L'amour est dans le pré) soucieux, sa santé en cause
"Ça m'a détruite, ça m'a anéantie" : Kheira Hamraoui, en larmes, évoque sa famille et son père décédé