"Vous ne sortirez pas de ce studio" : Léa Salamé veut des réponses

·1 min de lecture

Elle aura sa réponse, quoi qu'il en coûte. Léa Salamé a interrogé vertement, lors de son interview quotidienne ce mardi 18 mai, le professeur Didier Pittet, médecin et infectiologue suisse à propos de la contamination au Covid-19 par les aérosols. "Vous ne sortirez pas de ce studio avant de me parler des aérosols, puisqu'il y a un problème avec ça", a-t-elle lancé à son invité, la voix légère, mais déterminée. La journaliste l'a interpellé sur la récente décision de l'OMS de classer les contaminations au Covid-19 par aérosol, (où le virus reste en suspension dans des lieux mal ventilés), au même niveau que la transmission par gouttelettes, plus connue.

Selon l'épidémiologiste suisse Antoine Flahault, cité par Léa Salamé, ce sont près de "70 % des contaminations qui se font par aérosol", un avis que ne partage pas le Pr Pittet. Il affirme ainsi fermement : "Il n'y a aucune donnée scientifique par rapport à ce pourcentage". Quant à savoir s'il a changé d'avis par rapport au statut des contaminations par aérosol, le médecin opte pour une réserve neutre.

"Personne n'a vraiment changé d'avis (...) on s'est mis d'accord davantage sur qu'est ce qu'on appelle un aérosol, jusqu'où un aérosol peut-il, une gouttelette peut-elle être contagieuse...", explique Didier Pittet. "Je pense qu'il n'y a pas eu de changement de dogme. Parce que s'il y avait eu un changement de dogme, on aurait tous dû changer de masques, parce que les masques que l'on porte aujourd'hui ne sont absolument pas capables (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Karim Benzema : qui est Cora Gauthier, la femme de sa vie ?
Gwendoline Hamon, ex de Frédéric Diefenthal : ses rares confidences sur son nouveau compagnon
Affaire Maddie McCann : la nouvelle thèse de la police change tout
"T'avais des livres de femmes nues" : Jean Castex embarrassé en public
Axel Kahn : le suicide de son père, une déchirure

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles