"Il ne s'est rien passé" : Éric Piolle dément toute bousculade avec Sandrine Rousseau

·1 min de lecture

Que s'est-il passé aux journées d'été des écologistes qui se tiennent jusqu'à ce samedi à Poitiers ? Dans le journal Le Figaro, l'ancienne numéro 2 du parti, Sandrine Rousseau, assure avoir été "violemment" bousculée par Éric Piolle, actuel maire de Grenoble. Une version des faits que la candidate à la primaire nuancera quelques heures plus tard. Invité d'Europe 1 ce samedi, Éric Piolle assure qu'"il ne s'est rien passé" et prône l'apaisement : "Ça fait plus d'un an maintenant que tout le monde cherche à nous diviser", explique-t-il avant d'ajouter : "Rien ne nous divise car nous sommes la famille écologiste."

>> Retrouvez Europe matin week-end en podcast et en replay ici 

"Sandrine Rousseau est une économiste réputée que j'apprécie depuis longtemps. Nous aurons la responsabilité dans quatre semaines de rassembler tous les candidats à la primaire écologiste. Et nous le ferons sereinement comme nous le faisons depuis un an", assure Eric Piolle. Pour les deux candidats à la primaire, l'heure est désormais au débat pour convaincre les électeurs.

"Transformer nos problèmes en emplois"

Face à la prise de conscience des Français sur la question du changement climatique et le dernier rapport du GIEC, alertant sur l'urgence d'agir pour lutter contre ce dernier, le maire de Grenoble veut accentuer la transition écologique en France. "L'objectif actuel est de baisser ses émissions de CO2 de 40% d'ici 2030. Pourtant, la loi climat n'y arrivera pas, tout le monde le dit. Il faut re...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles