"Vous ne servez à rien" : Jean-Luc Mélenchon, le malaise face à Anne Saurat-Dubois sur BFMTV

·1 min de lecture

Jean-Luc Mélenchon a été mis face à ses contradictions. Invité sur le plateau de 22h Max ce jeudi 12 novembre, le chef de La France Insoumise a été interrogé par Anne Saurat-Dubois, qui s'est intéressée à sa relation avec les médias. "Cet amour des réseaux sociaux, c'est aussi une marque de la défiance que vous nourrissez vis-à-vis des médias", a-t-elle déclaré en préambule, avant d'être interrompue par Jean-Luc Mélenchon : "Non, pourquoi vous dites ça?". Et son interlocutrice de poursuivre : "Parce que vous le dites, vous le dites dans vos revues de la semaine sur votre blog, via des tweets, de façon parfois très dures." Un brin agacé, le président du groupe LFI à l'Assemblée nationale a tenu à réagir : "C'est vous qui allez rendre la soirée désagréable, moi j'avais rien dit encore!"

Après une séquence recensant plusieurs de ses critiques vis-à-vis des médias, celui qui a récemment déclaré sa candidature à l'élection présidentielle a été invité à donner une nouvelle fois son avis sur le sujet, face à des journalistes. "Je vais vous répondre très clairement, le président de la République que je serai ne permettra pas que neuf personnes possèdent 90% des médias. Vous m'entendez ? Un certain nombre de grands groupes seront démantelés", a-t-il prévenu. Et d'ajouter au sujet de la presse : "C'est à vous de faire le boulot, de trier pour que les gens puissent prendre de bonnes décisions (...) Si les gens ont l'impression que dorénavant, vous pouvez être remplacés par des robots pour (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"C'est pas trop dur ?" : François Hollande s'explique après sa question "désinvolte" à Emmanuel Macron
« Nicolas Sarkozy bombe le torse comme un coq » : Barack Obama moqueur
Louis Bertignac : sa femme évoque son combat contre le handicap invisible de leur fils
Laeticia Hallyday et Jalil Lespert inséparables : le réalisateur s'est installé dans la maison de Johnny
Johnny Hallyday infidèle à Sylvie Vartan : ce stratagème pour ne pas se faire prendre