"Il ne savait pas trop s’arrêter", un ami de Nordahl Lelandais raconte "Nono le barjot"

1 / 2

Affaire Maëlys: audition terminée pour Nordahl Lelandais qui s'est expliqué face aux juges

L'ancien militaire de 35 ans a avoué avoir tué "par accident" la petite Maëlys. Désormais, les enquêteurs espèrent en savoir plus sur les circonstances de la mort de la fillette. 

Alors que les enquêtes progressent dans les deux affaires qui concernent Nordahl Lelandais, le profil du meurtrier présumé de Maëlys et d'Arthur Noyer se dessine peu à peu. Le 14 février dernier, après six mois de mensonges, l'ancien militaire de 34 ans a avoué avoir tué "accidentellement" la petite fille de neuf ans lors d'une fête de mariage. Quelques jours plus tard, il reconnaissait avoir pris en stop le jeune caporal de 24 ans le soir de sa disparition.

Décrit comme quelqu'un de social, l'ancien militaire de 34 ans n'avait, jusqu'alors pas fait de vague dans la région malgré une vie, semble-t-il, peu stable. "C’était un squatteur, un vagabond, confie à BFMTV Dylan un ami de Nordahl Lelandais. Il s’agrippait à tous les groupes. C’était un peu la pièce rapportée. Dans la soirée, c’était un peu l’ami rapporté par un autre ami." Peu enclin aux conventions, "il (Nordahl lelandais, NDLR) pouvait passer chez vous sans prévenir, à n’importe quelle heure", poursuit l'homme de 35 ans.

"Un vagabond"

En 2002, Nordahl Lelandais, passionné de chiens, entre dans l'armée au 132e bataillon cynophile de l'armée de terre, basé à Suippes, dans la Marne. Il en est renvoyé définitivement en 2010 pour des problèmes de comportement. Entre temps, il a été condamné pour le cambriolage et l'incendie d'un restaurant en Isère. Il était revenu s'installer dans la région de Chambéry, à...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi