Publicité

Non, il ne s'agit pas d'une photo de Yasuke, "le premier samouraï noir"

Sur Facebook, courant mars 2024, des internautes partagent, dans différentes publications virales, une même photo sépia, censée montrer Yasuke, "le premier samouraï noir" qui a vécu au Japon au XVIe siècle. Si cette figure historique a bien existé, le visuel est un faux, la photographie n'ayant été inventée qu'au XIXe siècle. Plusieurs détails du faux cliché semblent indiquer que celui-ci a été généré par intelligence artificielle (IA). Enfin, un expert des samouraïs a pointé à l'AFP plusieurs incohérences historiques dans l'attirail du samouraï visible sur le faux cliché.

"'Yasuke' fut le *premier samouraï noir et étranger* au Japon au 16e siècle. Il était un homme d'origine africaine arrivé au Japon en 1579, qui devint samouraï au service du seigneur de guerre Oda Nobunaga. Il fut l'un des rares étrangers à atteindre un tel rang dans l'entourage de Nobunaga" : dans des publications partagées sur Facebook (1, 2, 3, 45), en mars 2024, des internautes mettent en avant le parcours singulier de cette figure historique, en accompagnant leur texte d'une photo.

Ce cliché en noir et blanc, virant au sépia, qui semble porter l'usure du temps, montre un homme noir à la carrure imposante, équipé d'une armure et de deux sabres, poser devant un bâtiment de style japonais aux côtés d'une femme en kimono et d'une enfant.

<span>Capture d'écran réalisée sur Facebook le 28 mars 2024. </span>
Capture d'écran réalisée sur Facebook le 28 mars 2024.

"Yasuke était un homme originaire d’Afrique, probablement du Mozambique, qui a été capturé par des marchands d’esclaves et amené au Japon au XVIe siècle. Il a servi un jésuite italien, Alessandro Valignano, qui l’a emmené à Kyoto, la capitale de l’époque. Là, il a attiré l’attention du seigneur de guerre Oda Nobunaga, qui était fasciné par sa taille, sa force et sa couleur de peau", poursuit ce texte.

Cette prétendue photo, également partagée sur Instagram en français, l'a aussi été sur X en anglais. Notamment par un compte partageant des contenus autour de l'actualité du continent africain, avec la légende : "Un samouraï noir au Japon, que les médias grand public ne vous montreront jamais. Laissez vos commentaires à ce propos..."

Mais si Yasuke a bien vécu au Japon au XVIe siècle, aucune photo de lui n'a pu être prise à cette époque, la photographie n'ayant été inventée que plusieurs siècles plus tard, plus précisément en 1839, en France, par Louis Daguerre (lien archivé).

Plusieurs éléments laissent par ailleurs penser que l'image a été générée par intelligence artificielle.

Des anomalies historiques

Parmi ces détails, on peut pointer le sabre porté à la taille par le samouraï, qui semble se plier derrière son poignet, ou encore la manche gauche de l'enfant, qui se confond avec celle de la femme au kimono.

<span>Les incohérences visuelles sur l'image (montage réalisé par l'AFP).</span>
Les incohérences visuelles sur l'image (montage réalisé par l'AFP).

Joint par l'AFP le 27 mars 2024, Julien Peltier, auteur spécialiste de la figure du samouraï, pointait en outre d'autres "anomalies": "Il est très difficile, pour ne pas dire impossible, de dégainer une arme positionnée dans le dos. On ne voit ce type de posture que dans les mangas, les films hollywoodiens et la culture pop."

"Son autre arme est portée du mauvais côté, elle devrait normalement être portée du côté gauche. De plus, on voit à sa forme qu'elle évoque plutôt une arme coréenne ou chinoise, continentale, car la lame fait une espèce de double courbure avec la poignée qui est supposée être droite. On a vu des lames comme ça au Japon, mais c'est très anecdotique, ce n'est pas du tout représentatif de la forme du sabre japonais", poursuit l'expert.

Grâce à une recherche d'image inversée sur cette fausse photo, l'AFP a pu retrouver différentes occurrences précédentes, dont celle d'une publication Facebook en anglais du 5 mars partagée 11.000 fois depuis cette date. Initialement légendée "Un samouraï noir au Japon", elle a ensuite été modifiée par son auteur pour préciser "image IA". Contacté par l'AFP, l'administrateur de cette page Facebook n'avait pas donné suite à nos sollicitations au moment de la publication de l'article.

L'occurrence la plus ancienne de l'image retrouvée par l'AFP date du 28 février 2024 sur la plateforme X, où elle a été partagée par une utilisatrice indiquant seulement en légende : "IA".

Jointe par l'AFP le 27 mars 2024, cette dernière a indiqué ne pas être à l'origine de ce cliché et ne pas se souvenir de son origine. Elle explique l'avoir partagé afin "d'initier un débat et d'inciter les personnes en sachant plus sur cette image à partager leur perspective."

En générant des images sur le logiciel d'intelligence artificielle génrative MidJourney avec des mots-clés décrivant le même type de composition, l'AFP a été en mesure de créer des faux clichés de samouraï noir très ressemblants, autant dans la scénographie de la scène que dans son apparence visuelle globale, comme on peut le voir sur les quatre exemples ci-dessous.

<span>Images générées par intelligence artificielle sur MidJourney par l'AFP en mars 2024. </span>
Images générées par intelligence artificielle sur MidJourney par l'AFP en mars 2024.
<span>Images générées par intelligence artificielle sur MidJourney par l'AFP en mars 2024. </span>
Images générées par intelligence artificielle sur MidJourney par l'AFP en mars 2024.

Une figure historique mystérieuse et secondaire

"On n'a pas de raison de douter de l'existence de Yasuke", pointe Julien Peltier, rappelant qu'il a notamment été mentionné dans les mémoires de Nobunaga Oda, un seigneur de guerre resté célèbre pour avoir contribué à l'unification du Japon.

"L'auteur dit qu'il était particulièrement intelligent et on peut imaginer qu'il a appris quelques mots de japonais assez rapidement. Outre sa force physique, il a peut-être montré des dispositions intellectuelles qui ont pu faciliter son intégration. [...] L'auteur [...] est impressionné par sa taille donc c'est sûr qu'il était très grand", souligne le spécialiste.

"Le problème du personnage, c'est que, bien qu'il soit fascinant et qu'on aimerait en savoir beaucoup plus sur lui, on n'en sait pas grand chose et c'est prétexte à tous les fantasmes. [...] On le voit toujours présenté avec une armure superbe, des armes de grand prix, mais je ne sais pas du tout dans quelle mesure c'est une vraie licence artistique que les illustrateurs se permettent", poursuit-il.

Ainsi que le détaille sur son site (lien archivé) BlackPast, une encyclopédie en ligne consacrée à l'histoire des "Afro-Américains aux Etats-Unis et aux personnes d'ascendance africaine dans d'autres régions du monde", même le nom et le lieu de naissance de Yasuke font l'objet de conjectures, "Yasuke" pouvant être "une forme de transcription 'japonaise' de son prénom de naissance ou de son nom chrétien".

"Ce qu'on tient pour à peu près sûr, c'est qu'il aurait sans doute été enlevé par des trafiquants d'esclaves portugais sur la côte est de l'Afrique [avant d'être] acheté par des jésuites. Il a ensuite accompagné une délégation de jésuites au Japon, à un moment où le Japon est considéré comme une terre très fertile pour l'évangélisation", retrace Julien Peltier, rappelant que les jésuites étaient très proches des cercles du pouvoir.

"Les jésuites ont ciblé Nobunaga, l'homme fort du moment, en sachant bien que s'ils obtenaient sa protection,  ils pourraient bâtir des églises et prêcher où ils le veulent. Et c'est à ce moment-là que Nobunaga aurait croisé Yasuke, et demandé à le recevoir en présent aux jésuites. Il serait ensuite devenu hatamoto, garde du corps, ou en tout cas proche vassal de Nobunaga", pointe le spécialiste.

Pour Julien Peltier, le seul élément astucieux, sur la fausse photo d'époque, est d'avoir associé le guerrier "à une épouse", car les grands seigneurs de guerre avaient pour coutume d'adopter des enfants d'autres maisons pour nouer des alliances matrimoniales entre grandes maisons. Il juge donc "tout à fait possible" que Nobunaga ait pu marier ce vassal à une épouse de son rang, à l'instar de l'anglais William Adams qui prendra souche au Japon en 1600.

Le sort final de Yasuke reste mystérieux, puisqu'on ignore ce qu'il est devenu après le coup d'Etat d'Akechi Mitsuhide qui a poussé Nobunaga Oda au suicide. Il aurait été épargné par Mitsuhide et "rendu aux jésuites", note Julien Peltier, non sans préciser : "Il faut bien comprendre que ça reste un personnage très secondaire [de l'Histoire], même si sa trajectoire est très étonnante."

"Compte tenu des informations historiques connues aujourd'hui, il semble que Yasuke a été la seule personne d'ascendance africaine à avoir obtenu le titre de samouraï dans le Japon médiéval", conclut BlackPast sur son site.

Ces dernières années, l'histoire de Yasuke a inspiré une série animée et un livre illustré pour enfants.

29 mars 2024 corrige la phrase "Il juge donc "tout à fait possible" que Nobunaga ait pu marier une de ses filles adoptives à l'un de ses vassaux." par "Il juge donc "tout à fait possible" que Nobunaga ait pu marier ce vassal à une épouse de son rang, à l'instar de l'anglais William Adams qui prendra souche au Japon en 1600."