Comment ne pas s'effondrer face à l'effondrement

Grégory Rozières
Comment ne pas s'effondrer face à l'effondrement, le dossier du HuffPost

FUTUR - Quel monde laisserons-nous à nos enfants? Il n’y a jamais eu de meilleur jour pour poser cette question que ce lundi 2 décembre. À Madrid, l’Espagne accueille à l’improviste la COP25, lors de laquelle les pays vont tenter revoir leurs ambitions pour lutter contre le réchauffement climatique.

Car elles sont actuellement bien loin de suffire. Et le pire, c’est qu’elles ne sont toujours pas accompagnées d’actions concrètes. Les preuves scientifiques sont pourtant là, de plus en plus claires. À la fois sur l’impact de l’Homme sur le climat, mais aussi sur la biodiversité.

Nous modifions la planète à un rythme qui n’en finit pas de s’accélérer. Mais malgré le consensus scientifique, malgré l’évidence, malgré les appels à l’urgence, les choses ne changent pas, ou pas assez vite. Il y a urgence, on le sait... Se pourrait-il qu’il soit tout simplement trop tard?

Quel monde laisserons-nous à nos enfants? Notre civilisation risque-t-elle de s’effondrer? Ces angoissantes questions, de plus en plus de citoyens se les posent. Alors même que la mobilisation climatique explose, symbolisée par Greta Thunberg, la crainte d’une fin du monde, ou du moins du monde industriel, est de plus en plus présente. Les théories de l’effondrement ont même trouvé un nom en France: la collapsologie.

C’est pour cela que Le HuffPost a choisi de consacrer un dossier spécial à ces théories de l’effondrement. Pour comprendre ce qu’elles disent, ce qu’elles sont, mais surtout pour tracer un autre destin, pour ne pas s’effondrer face à l’effondrement. En voici les grandes lignes, développées plus en détail dans nos articles dédiés.

Les articles de notre dossier effondrement:

Retrouvez cet article sur le Huffington Post