Ne restez pas assis! Bougez!

Pendant le confinement dû au Covid-19, la grande majorité d'entre nous a été contrainte de passer plus de temps de travail et de loisirs devant des écrans. Or, selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l'université d'État de l'Iowa, tout ce temps passé assis... ... pourrait avoir eu un impact significatif sur la santé mentale de la population. Après avoir analysé les réponses à une enquête menée auprès de plus de 3.000 participants, ils ont constaté que les personnes qui respectaient les directives américaines en matière d'activité physique avant la pandémie... . ... à savoir deux heures et demie à cinq heures d'activité physique modérée à intense par semaine... ... ont diminué leur activité physique de 32 % en moyenne peu après l'entrée en vigueur des restrictions liées au Covid-19. Ces mêmes personnes ont déclaré se sentir plus déprimées, plus anxieuses et plus seules. Dans un article de suivi de l'étude, l'auteur principal Jacob Meyer a cherché à voir si les comportements et la santé mentale des participants évoluaient avec le temps. Ils se sont adaptés à la vie durant la pandémie. Mais pour les personnes dont le temps assis est resté élevé, leurs symptômes dépressifs, en moyenne, ne se sont pas rétablis de la même manière que pour les autres, Jacob Meyer. Les participants qui ont continué à passer une grande partie de leur journée en position assise ont connu des améliorations réduites de leur santé mentale. Le chercheur a souligné qu'il est important pour les gens de faire des pauses tout au long de la journée. Si vous ne vous déplacez plus à pied dans le hall pour aller à des réunions, vous pouvez quand même faire une pause en marchant un peu avant et après votre appel Zoom, Jacob Meyer

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles