Ne pas rapatrier les jihadistes retenus en Syrie "fait courir un risque de sécurité" en France

1 / 2

Ne pas rapatrier les jihadistes retenus en Syrie "fait courir un risque de sécurité" en France

Ne pas rapatrier les jihadistes français retenus en Syrie "fait courir un risque de sécurité publique" en France, met en garde le juge d'instruction David De Pas, coordonnateur du pôle antiterroriste au tribunal de Paris, dans un entretien à l'AFP. 

"L'instabilité géopolitique de la région et la porosité de ce qu'il reste des camps kurdes laissent redouter deux choses: d'une part des migrations incontrôlées des jihadistes vers l'Europe avec le risque d'attentat par des...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi