Ne pouvant tomber enceinte, une femme choisit sa mère pour porter son enfant

·2 min de lecture

Ne pouvant tomber enceinte pour des raisons médicales, une Américaine de 29 ans a décidé de faire porter son enfant par sa mère.

Teint de pêche, petite bouche en coeur, yeux à peine ouverts… Briar Lockwood, née le 2 novembre dernier, ressemble à n'importe quel nouveau-né. Pourtant, l’histoire de la conception de ce nourrisson, racontée dans l’émission américaine «Good Morning America», est pour le moins originale : sa grand-mère, Julie Loving, l’a porté pendant neuf mois dans son ventre.

Depuis leur mariage en 2016, Breanna et son mari Aaron Lockwood essayent d’avoir un bébé. Pendant deux ans, ils tentent de nombreuses fécondations in vitro et multiplient les chirurgies qui se concluent par plusieurs fausses couches. Leur médecin, Brian Kaplan, leur suggère la gestation pour autrui (GPA), car bien que les embryons de Breanna Lockwood soient en bonne santé, son utérus ne peut permettre une grossesse.

«Le ventre de ma mère était le lieu le plus ressemblant au mien», a déclaré Breanna Lockwood, 29 ans, originaire de l'Illinois. «Ma mère voulait être grand-mère autant que je voulais être mère, alors elle fait tout ce qu'elle pouvait», a-t-elle poursuivi.

"Quand on a eu l’heureux résultat, il fallait rester calme"

«J'ai couru 19 marathons et fait de nombreux triathlons», a raconté Julie Loving, également mère d’un fils de 27 ans. «J'avais l'impression que j’avais une assez bonne santé pour le faire et mes deux grossesses avaient été vraiment faciles», a ajouté la femme de 51 ans. «Ma mère est venue avec moi à un rendez-vous médical et elle a dit au docteur Kaplan qu'elle voulait porter l’enfant», se souvient Breanna Lockwood. «Il ne nous a pas dit oui tout de suite. Il y avait beaucoup d'obstacles que nous avons dû franchir(...)

Lire la suite sur Paris Match

Ce contenu peut également vous intéresser :