"Je ne pouvais plus dormir..." : des séances d'épilation tournent mal pour une dizaine de femmes

Un soin des jambes qui tourne mal. Ce lundi 24 octobre, Ouest-France a rapporté le témoignage d'Élise, un femme victime de brûlures graves après avoir participé à des séances d'épilation définitive dans un institut d'Angers, dans le Maine-et-Loire. Dans le même temps, plusieurs autres femmes ont également assuré dans un groupe Facebook avoir été victimes d'épilations manquées, voir dangereuses.

Selon BFMTV, plus d'une dizaine de femmes auraient ainsi émis le souhait de porter plainte contre l'enseigne Dépil Tech, l'un des géants du secteur, où elles ont toutes connu une mésaventure. Certaines d'entre elles, comme Élise, ont même été brûles au deuxième degré.

"Je crains que les marques restent définitivement"

Les faits remontent au début ce l'année 2022. Après une première séance qui s'est déroulée normalement, Élise a confié avoir eu des premières brûlures lors de sa deuxième séance en juin dernier. Mais c'est lors d'une troisième séance, au mois de septembre, qu'elle a été victime d'importantes souffrances. "Ça me brûlait énormément. On m'a demandé si ça chauffait comme si on me passait un fer à repasser sur la jambe, avant de réduire l'intensité pour l'autre jambe. J'avais mal, mais je faisais confiance", a expliqué la jeune femme auprès de os confères de Ouest-France, avant d'ajouter : "J'avais hypermal. Je ne pouvais plus dormir".

Élise s'est donc rendue chez un médecin qui a confirmé qu'elle avait été brûlée au (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Mort de Justine Vayrac : ce détail qui en dit long sur le passif du principal suspect
Meurtre de Justine Vayrac : les critiques très dures essuyées par Théo, qui a permis d'identifier le suspect

MAISONS DE L'HORREUR. Cet homme qui a osé racheter pour une bonne raison la demeure de Michel Fourniret
TÉMOIGNAGE J'ai peur d'avouer à ma famille que j'aime un homme de 20 ans mon aîné