Publicité

« Si tu ne le portes pas, donne-le ! » : Emmaüs contre-attaque face aux plateformes de seconde main marchande

Voici sa tribune. « Difficile aujourd’hui de passer à côté du slogan d’une célèbre plateforme de seconde main (Vinted) qui promet de gagner de l’argent en se débarrassant de ce que l’on ne met plus. Un modèle prétendument vertueux qui s’inscrit en réalité dans le prolongement de la consommation de masse et menace aujourd’hui le modèle social et solidaire porté par Emmaüs depuis plus de 70 ans.

Sans don, pas de solidarité

Depuis les Compagnons chiffonniers des années 50, le don est au cœur d’un modèle pionnier : celui du réemploi solidaire. Grâce à lui, Emmaüs est devenu un acteur incontournable de la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Chaque année, les 300 groupes du Mouvement accueillent, hébergent, aident ou accompagnent vers l’emploi plus de 70 000 personnes. Tous les ans, nous collectons plus de 320 000 tonnes d’objets divers et variés : vêtements meubles, jouets, appareils électroniques, jouets… Tous ces dons nous permettent de mener de nombreuses actions d’accueil, d’insertion et de solidarité.

Mais aujourd’hui, notre Mouvement se heurte à la montée en puissance de la seconde main marchande. Les objets et les vêtements que nous collectons sont moins nombreux, mais aussi de moins bonne qualité. Ainsi nous ne pouvons plus vendre que 40% de ce que nous collectons, contre 60% il y a 20 ans : ce sont donc plus de 64 000 tonnes, soit 64 millions de kilos d’objets et de vêtements en bon état que nous ne collectons plus chaque année ! Cette pénurie de dons de qualit...


Lire la suite sur LeJDD