"Je ne suis pas piégé dans la monarchie'' : le prince William réfute les dires de son frère Harry

·1 min de lecture

La première interview du prince Harry et de Meghan Markle depuis leur retrait de la famille royale a eu l'effet d'une bombe outre-Manche. Les parents du petit Archie ont fait des confidences explosives sur leur vie au sein de la monarchie et ont expliqué les raisons pour lesquelles ils ont décidé de s'en éloigner... Entre racisme, tentative de suicide, tensions, le duo n'a épargné personne. Le prince Harry a même eu quelques mots envers son frère. Pour lui, l'époux de Kate Middleton et son père, le prince Charles, sont "piégés" dans le système de la monarchie britannique. Il a également confié à Oprah Winfrey : "J'ai moi-même été piégé. Je n’ai pas vu d’issue. J'étais piégé mais je ne savais pas que j'étais piégé." Des propos que le duc de Cambridge a tenu à réfuter.

Des sources proches des deux frères ont précisé au Sunday Times que le prince William aurait affirmé : "Je ne suis pas piégé", rejetant ainsi l'interview d'Oprah Winfrey de son frère Harry. Au lieu de cela, le père de trois enfants, qui est en deuxième position sur le trône, derrière son père, a "accepté" son rôle et "ce chemin qui lui était tracé", ont ajouté ces sources royales. "Il est vraiment le petit-fils de sa grand-mère en ce qui concerne le devoir et le service", ont-elles finalement conclu.

Toutefois, la colère ressentie par William lors de la diffusion de cette interview choc a rapidement été balayée par la tristesse. Le prince Harry manquerait terriblement à son frère aîné. "Une fois qu'il a surmonté la (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Caroline Roux (C dans l'air) dans l'intimité : elle évoque ses enfants et le "luxe de les avoir" auprès d'elle
VIDÉO - « Didier Raoult était très macho » : les confidences de Michèle Rubirola dans On est en direct
Donald Trump très moqueur au sujet des chutes de Joe Biden : « je n’ai pas pu perdre contre lui ! »
Olivier Véran : "cynisme et lâcheté" les maitres-mots de Marine Le Pen
Emmanuel Macron "défaillant" ? Christian Jacob grinçant avec le président