"Je ne peux pas me taire" : Sylvie Vartan aborde une dernière fois la guerre autour de l'héritage de Johnny

·1 min de lecture

C’est à la fin du mois de décembre 1961 qu’Eddie Vartan présente sa jeune soeur Sylvie à Johnny Hallyday lors d’un concert de cette dernière à l’Olympia de Paris. Le coup de foudre est immédiat et la taulier ne tarde pas à lui proposer de faire la première partie de sa tournée l’année suivante. Ils se marient finalement le 12 avril 1965 et accueillent leur seul et unique enfant, David, le 14 août 1966. Ils se séparent en 1980. Le 5 décembre 2017 disparaissait Johnny Hallyday à l’âge de soixante-quatorze ans, plongeant ainsi ses nombreux héritiers dans les tourments d’une succession particulièrement sensible.

À l’époque, Sylvie Vartan était donc montée au créneau, fustigeant notamment « une enchère de communiqués » et dénonçant la publication des testaments. Soutenue par Michel Polnareff, elle avait finalement appelé au calme afin de servir au mieux les intérêts de son fils David. Dans les colonnes de Télé Poche ce lundi 24 mai, elle est ainsi revenue sur ses prises de positions : « J’y ai été obligée. Moi, quand je suis scandalisée, je ne peux pas me taire. Je suis assez cash et je ne peux pas laisser faire quand je vois qu’on attaque les miens ou moi directement » commence t-elle par expliquer avant de concéder que le temps l’a aidé à s’apaiser. « Oui, le temps est un grand maître. J’ai mon tourbillon à moi qui me suffit amplement. Je m’occupe des gens que j’aime, les autres font ce qu’ils veulent tant qu’on entre pas dans mon jardin. La vérité finit par se savoir au bout du compte, (...)

Lire la suite sur le site de Voici

Plan B : l'attitude étonnante de Kim Higelin face à Julie de Bona sur le tournage
Lady Diana dupée par la BBC : le journaliste Martin Bashir qui l'avait interviewée s'excuse enfin pour sa tromperie
PHOTO Amandine Petit : son ventre plat et "rentré" ne fait pas l'unanimité sur Instagram
PHOTO Coralie Porrovecchio célèbre le premier anniversaire de son fils Leeroy
PHOTOS "Tu n’es pas un homme" : Sarah Fraisou accuse Ahmed de l'avoir manipulée et cambriolée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles