"Je ne peux pas être plus content" : la joie de Fabio Quartararo après son titre en MotoGP

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un titre historique. Pour célébrer sa victoire, Fabio Quartararo s'est arrêté devant les stands en faisant vrombir sa Yamaha et chauffer le pneu arrière. Une démonstration pour fêter ce premier titre mondial dans la catégorie reine de la moto. Depuis la création du championnat en 1949, jamais un Français n'avait inscrit son nom au palmarès. "Je n'ai pas les mots. Sincèrement, je n'arrive pas à réaliser encore ce qu'on a fait aujourd'hui en partant d'aussi loin", réagit le surnommé "El Diablo" à nos confrères de Canal +. "On n'a pas réussi à vraiment faire une belle course comme je le voulais, mais je m'en fous, je suis champion du monde aujourd'hui, je peux tout me permettre", a-t-il enchaîné.

"Un jour, il sera champion du monde"

Le jeune Niçois a salué un travail d'équipe. "Ce que je sais, c'est que je suis champion du monde et il y a ma famille ici. Sincèrement, je ne peux pas être plus content", conclut-il. Comme un symbole, "El Diablo" est titré le jour où Valentino Rossi disputait à 42 ans son dernier Grand Prix à domicile. Lorsque Fabio Quartararo était encore adolescent, la star des circuits avait déclaré qu'"un jour, il sera champion du monde".


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles