« Tout ne peut pas être polémique » : Gérald Darmanin s’écharpe avec un député LFI sur les incendies en Gironde

© REUTERS/Benoit Tessier

Les feux de forêt semblent prendre une tournure plus politique. Les incendies en Gironde continuent à faire des ravages depuis une semaine : 6 500 hectares de forêt ont brûlés à La Teste-de-Buch et 12 800 à Landiras. Hier, plus de 16 000 personnes ont dû être évacuées pour échapper aux flammes. Ce feu toujours aussi incontrôlable a d’ailleurs fait l’objet de discorde à l’Assemblée. Le député de La France insoumise  (LFI), Michel Sala, a interpellé le gouvernement à ce sujet, déplorant un manque de moyens déployés.

 

"

Aujourd’hui, nous régressons

"

Lors de la séance de questions au gouvernement ce mardi à l’Assemblée nationale, Michel Sala a donc pointé une régression des effectifs de la sécurité civile et du nombre d’engins de secours. « La flotte d’avions anti-feu située à Nîmes comprend 12 Canadairs, 7 Dash. Le 14 juillet 2019, ces avions étaient en capacité de voler. Aujourd’hui, nous régressons : seuls 9 Canadairs et 4 Dash volent », selon le député de la 5ème circonscription du Gard, élu sous l’étiquette Nupes. Pour lui, la cause serait bel et bien « la politique menée sur la direction de la sécurité civile qui reconnaît un dispositif opérationnel tendu ». 

Lire aussi - Incendies : face aux feux plus intenses, une év...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles