« Nous ne leur permettrons pas d’isoler Taïwan » : les États-Unis fermes face à la Chine

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© REUTERS/Issei Kato
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

« Les Chinois ont procédé à ces tirs, utilisant probablement notre visite comme un prétexte », assure Nancy Pelosi lors d’une conférence de presse à Tokyo vendredi, relaie l’AFP. La présidente de la Chambre des représentants américaine termine sa tournée asiatique qui fait beaucoup parler depuis qu’elle s’est rendue durant 24 heures à Taïwan . Sa venue a provoqué la colère de la Chine qui a entrepris jeudi de vastes exercices militaires autour de l’île . Des tirs de missiles balistiques auraient été lancés. D’après le Japon, cinq d’entre eux seraient tombés dans sa zone économique exclusive (ZEE) .

Lire aussi - Taïwan : 5 questions pour comprendre le problème entre l’île et la Chine

« Ils ne décident pas de nos déplacements »

Malgré cette manœuvre qui inquiète l’Asie, les États-Unis ne comptent pas trembler face à la Chine. Depuis Tokyo, Nancy Pelosi a prévenu que Washington « ne permettra pas » à Pékin d’isoler Taïwan des autres pays : « Nous ne leur permettrons pas d’isoler Taïwan. » « Ils n’isoleront pas Taïwan en nous empêchant de nous y rendre. Nous avons eu des visites de haut niveau, des sénateurs au printemps, de manière bipartisane. » Avant d’insister : les Chinois « ne décident pas de nos déplacements ».

Lire aussi - Nancy Pelosi à Taïwan: entre la Chine et les Etats-Unis, « une crise qui va durer »

Une visite pour parler de la loi de 1979

La cheffe des députés américains a rappelé que les étapes de sa tournée asiatique, y compris sa visite à Taïwan, « ne visaient p...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles