"Je ne pense pas que les Suédois se préoccupent beaucoup du virus" : dans un Stockholm non confiné, la population fait confiance à la stratégie du royaume

Louise Bodet

Anders Tegnell est épidémiologiste et il est devenu en quelques semaines le visage et la voix de la gestion de crise à la suédoise. "Chaque pays doit avoir son propre système, car tout dépend tellement du contexte, de où en est l’épidémie, de vos capacités sanitaires et légales", explique-t-il.

>> DIRECT : les dernières informations sur la pandémie de coronavirus

Alors qu’en France le déconfinement soulève de nombreuses interrogations et fait l’objet de multiples débats et controverses, en Suède, le choix – pourtant unique en Europe - de ne pas confiner la population est largement soutenu par l’opinion. Cette stratégie ne fait pourtant pas l’unanimité parmi les scientifiques, y compris dans le royaume, mais elle correspond aux réalités sociologiques et à la culture politique du pays.

Une stratégie guidée par les scientifiques...

Face au virus ce n’est pas le gouvernement qui décide, mais la toute puissante Agence de santé publique. Indépendante du pouvoir politique, elle est soutenue par près des trois Suédois sur quatre, toutes générations confondues. "Notre stratégie se base sur la recherche scientifique et je trouve que c’est une très bonne idée de ne pas politiser les choses", affirme Nabila, 15 ans. "C’est très bien d’être guidés par les scientifiques", poursuit l'adolescente, qui continue d'aller au collège.

Des scientifiques loin d’être unanimes, mais la confiance des Suédois dans leurs (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi