Ne pas reconfiner, est-ce contre-productif pour la santé mentale?

Antoine Beau
·1 min de lecture
Ne pas reconfiner, est-ce contre-productif pour la santé mentale?

SANTÉ MENTALE - Couvre-feu, vaccins, coronavirus mutant, mesures de freinage… Ces derniers mois, les (quelques) bonnes nouvelles s’enchaînent au rythme des mauvaises. Et les nouvelles annonces gouvernementales n’apportent pas toujours de la clarté. C’est incompréhensible. On ne sait pas quand on va s’en sortir”, regrette Lisa, 22 ans. L’incohérence et l’incertitude de la situation sanitaire pèsent sur le moral de l’étudiante.

En repoussant à ce stade tout confinement total, en morcelant et en territorialisant les mesures ou encore en les incitant à sortir, le gouvernement espère pourtant envoyer un signal positif pour la santé mentale des Français. Les restrictions sont désormais pensées pour “ménager le bien-être”, affirme au HuffPost le ministère de la Santé, à la sortie d’une réunion à Matignon avec Jean Castex et Frédérique Vidal, ce lundi 22 mars. En voulant préserver la psyché des Français, cette stratégie pourrait malgré elle la dégrader.

À force de repousser les échéances et d’ajuster au jour le jour, le gouvernement nourrit les contradictions et les incertitudes générées par la crise du Covid-19, aux effets délétères sur la santé mentale. Lasse, Lisa a arrêté de suivre les annonces du gouvernement. “Pile au moment où Jean Castex a reporté l’échéance d’un troisième confinement”, se souvient l’étudiante.

Paradoxalement, l’intention du premier ministre était à l’époque de soulager les Français. Trop pesante psychologiquement et économ...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.