"Tu ne me parles plus comme ça" : quand Christophe Castaner, blessé, répondait violemment à Emmanuel Macron

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ce mercredi 15 septembre, les journalistes Eliot Blondet et Paul Larrouturou, qui a récemment quitté Quotidien pour rejoindre LCI, publiaient Élysée confidentiel, aux éditions Flammarion. Un ouvrage qui condense le quinquennat d'Emmanuel Macron, que les auteurs ont pu suivre côté coulisses. Riches de dizaines d'anecdotes, l'ouvrage ne manque pas de mettre en lumière les frictions entre personnalités, comme par exemple entre le chef de l'État et Christophe Castaner, qui était alors ministre de l'Intérieur. Relayée par nos confrères de Gala, une scène retient en particulier l'attention, et se déroule en pleine réunion le sujet du Conseil français du culte musulman

Présent autour de la table, Christophe Castaner se souvient : "Emmanuel trouve que je ne vais pas assez vite, ni assez loin. Il me tombe dessus avec une grande brutalité. Pour la première fois du quinquennat, il part en vrille en public et je me sens humilié devant les ministres présents". Les mots sont durs, mais la réponse du ministre quelques instants plus tard va l'être tout autant. Dans Élysée confidentiel, celui qui est aujourd'hui le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale n'hésite d'ailleurs pas à dévoiler la teneur de l'échange privé qu'il aura avec le président après cet "incident" : "je lui envoie un message Télégram : 'Tu ne me parles plus comme ça. Je ne suis pas un gosse'". Il n'en dit pas plus sur la suite de la conversation… Mais ça n'est pas la seule fois que Christophe Castaner tiendra tête au (...)

Lire la suite sur le site de Télé 2 semaines

Décès de René Malleville, emblématique supporter de l'OM, à l'âge de 73 ans
Danse avec les stars 2021 : des primes enregistrés, plus de Red room, un nouveau véto des juges… Tout ce qui change
Pierre et Frédérique (L'amour est dans le pré) à propos de la précocité de leur fils Gabriel : "On lui a dit qu'il était différent, qu'il avait le droit d'être comme ça"
Cindy (Koh-Lanta, La Légende) : pourquoi l'aventurière éliminée a-t-elle demandé à la production de ne surtout pas prévenir son mari ?
Annily : la fille d'Alizée rend un bouleversant hommage à son ami décédé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles