"Ne m'appelle plus jamais" : l'ultimatum de Nicolas Sarkozy à Gérald Darmanin

·1 min de lecture

C'est une amitié qui détonne dans le monde politique. Dans un univers où les trahisons sont légions, Nicolas Sarkozy et Gérald Darmanin ont réussi à constituer une relation à part. Les deux hommes se contactent régulièrement et l'ancien président de la République n'hésite pas à donner des conseils à son poulain. "Nicolas Sarkozy ressemble à mon père, Gérard, un métèque, colérique, très affectif. Si j'avais mal quelque part, il en pleurait", déclare le ministre de l'Intérieur, selon des propos rapportés par L'Obs. Un rapport singulier qu'a tenté de décrypter le journaliste Ludovic Vigogne dans son livre Tout restera en famille (Ed. Pluriel), sorti en 2019 et qui a bénéficié d'une réédition en novembre 2020 avec deux chapitres supplémentaires.

Tel un pygmalion, Nicolas Sarkozy a donc aidé son fils spirituel, qui partage la même soif du pouvoir, à gravir les échelons. C'est pourquoi, en mai 2017, il est le premier à inciter Gérald Darmanin à accepter le poste de ministre de l'Action et des Comptes publics proposé par Emmanuel Macron. A l'époque, le nouveau chef de l'Etat entend faire rentrer des Républicains dans son gouvernement, lui qui a été élu grâce à l'appui d'une parti de la droite. Avant d'accepter, Gérald Darmanin précise tout de même à Emmanuel Macron qu'il va consulter plusieurs membres de son parti, raconte Ludovic Vigogne.

Le premier d'entre eux : Nicolas Sarkozy, qui l'oblige à accepter. "Si tu refuses, tu ne m'appelles plus jamais", aurait lancé l'époux de Carla Bruni, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Christophe Dominici : ces terribles envies de suicide qu'il avait évoquées...
Fausse couche de Meghan Markle : Harry l'a poussée à briser le silence
VIDÉO - "J’aime le malaise" : Charline Vanhoenacker se souvent de son passage face à François Fillon
Brigitte et Emmanuel Macron dépendants l'un de l'autre : ces rituels inédits à l'Elysée
VIDÉO - Brigitte Macron a partagé le secret de Line Renaud