"Ne laissons pas les Français travailler trop". Le clin d'œil de Philippe Eliakim

·1 min de lecture

Le clin d'œil de Philippe Eliakim

Il y a des tas de pays où l’on turbine du matin au soir en sifflotant comme les Sept Nains, la Chine, le Bangladesh, le Japon, l’Angleterre, l’Indonésie, les Etats-Unis, beaucoup d’autres encore, on s’y tue à la tâche sans rechigner jusqu’à des huit heures par jour, il arrive même qu’on en meure. Si certains Frenchies ont envie de s’y coller, grand bien leur fasse, nos vœux les accompagnent. Mais pas chez nous s’il vous plaît.

Pourquoi on vous dit tout ça ? Parce que depuis quelques semaines, insidieusement, certains obsessionnels du capitalisme sauvage tentent de remettre en cause notre tranquille mode de vie. Il y a d’abord eu cette scandaleuse campagne lancée par le gouvernement pour que la Mairie de Paris relève les horaires de ses fonctionnaires. C’est vrai qu’ils ne font pas toujours leurs 35 heures comme le voudrait la loi, les 52.000 employés de la capitale. Mais bon sang de bonsoir, avec le bruit, la saleté et la pollution, 35 heures à Paris, c’est au moins 45 à Clermont-Ferrand et 60 à la campagne, Anne Hidalgo a bien raison de le rappeler.

Il y a eu ensuite l’encore plus scandaleux cas de cet agent de sécurité algérien, dont les services de l’Etat avaient refusé la naturalisation au motif qu’il travaillait trop. Sous prétexte de "vouloir bien faire et payer ses impôts", on se pince pour le croire, cet inconscient se permettait de dépasser régulièrement les 151,7 heures par mois, au mépris de la réglementation. Il n’avait rien à faire (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : masque obligatoire dans l'espace public, sauf à la plage, dans les Pyrénées-Orientales
Réchauffement climatique : le Groenland stoppe la recherche de pétrole !
Covid-19 : les cas symptomatiques n'étaient quasiment que des non-vaccinés la semaine dernière en France
Covid-19 : Los Angeles rétropédale sur le port du masque
Les métiers concernés par la vaccination et le pass sanitaire obligatoires, les remboursements d’impôt arrivent bientôt... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles