Publicité

"Je ne l'ai porté que pour deux textes": Borne regrette que son action à Matignon soit résumée au 49.3

La Première ministre Elisabeth Borne le 1er décembre 2022 à Albi (Tarn) - Charly TRIBALLEAU / AFP
La Première ministre Elisabeth Borne le 1er décembre 2022 à Albi (Tarn) - Charly TRIBALLEAU / AFP

La Première ministre Élisabeth Borne a présenté ses vœux à la presse ce 23 janvier pour l'année 2023. L'occasion pour elle de défendre l'action de son gouvernement huit mois après son arrivée à Matignon.

"Certains résument des mois de travail à deux chiffres: 49.3", a déploré la cheffe du gouvernement devant les journalistes.

"En réalité je ne l’ai porté que pour deux textes, et je regrette que le dépôt de motions de censure ait empêché le débat sur le fond des textes", a défendu la Première ministre.

10 recours au 49.3 depuis juin 2022

Élisabeth Borne a eu dix fois recours à l'article 49.3 de la Constitution - pour les projets de loi de finances et de financement de la Sécurité sociale pour 2023 - depuis le début de cette XVIe législature. Toutes les motions de censure déposées par les oppositions à la suite des utilisations de cet article ont été rejetées.

L'article 49.3 de la Constitution permet au Premier ministre d'engager la responsabilité du gouvernement sur un texte. Il ne peut être utilisé que sur un seul texte au cours d'une même session parlementaire à l'exception des projets de loi de finances ou de financement de la Sécurité sociale.

Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche, 64% des Français se disent mécontents des actions de la Première ministre, soit 5 points de plus en l'espace d'un mois.

Article original publié sur BFMTV.com