« Ils ne l’ont pas vu venir » : Harry et Meghan Markle pris de court par Elizabeth II

Leur rêve d'émancipation a viré au cauchemar. Alors que Meghan Markle et Harry se réjouissaient de la diffusion prochaine de leur interview exclusive avec leur amie Oprah Winfrey sur CBS, ces derniers ont été pris de court par Elizabeth II qui, furieuse, a décidé de les punir en les privant de leurs patronages. Problème, leur entretien s'attardait justement sur leurs rôles au sein de la famille royale, révèle le Mirror ce mardi 23 février.

"Lorsque le duc et la duchesse ont pris la parole, on n'envisageait pas une seconde qu'ils soient privés de leurs patronages", a indiqué une source. Et de préciser que les parents du petit Archie auraient été les premiers surpris de cette décision : "Ils ne l'ont pas vu venir et ont parlé comme s'ils avaient encore des rôles à jouer (…) Harry et Meghan pensaient qu'ils les conserveraient."

Sous le choc, Harry, serait profondément "bouleversé" par les mesures de représailles prises par Elizabeth II, révèle le Daily Mail. Et ce, d'autant plus que ses patronages ont bien failli revenir à son aîné, William, avec qui ses rapports sont déjà tendus. Cependant, la monarque, soucieuse de ne pas envenimer la situation, préférerait faire appel à un joker. C'est donc la princesse Anne, 70 ans, qui devrait succéder au prince Harry en tant que capitaine général des Royal Marines. “Qui succède à Harry est une question épineuse dans la famille, donc donner à la reine le dernier mot est la bonne chose à faire”, conclut une source royale au Sun. Un dernier mot (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Mort de Caroline Flack, ex du prince Harry : un an après, sa famille se confie
PHOTOS - Serge Gainsbourg : toutes les femmes de sa vie
Marilou Berry : cette étrange remarque à la naissance de son fils
L'antisèche people : Johnny Hallyday et Tony Scotti, quelles étaient leurs relations ?
VIDEO - Julie Zenatti agressée : les horribles commentaires qui l'ont choquée