"Ne jamais oublier" : à Lourdes, l'Église rend hommage aux victimes de pédocriminalité

·1 min de lecture

Le glas a sonné aujourd'hui à Lourdes en mémoire des victimes de pédocriminalité au sein de l'Église. Hier, les évêques de France ont reconnu la responsabilité institutionnelle de l'Église dans les violences sexuelles subies par des dizaines de milliers d'enfants. Lourdes deviendra en mars prochain un lieu de mémoire pour les victimes estimées au sein de l'Église par le rapport Sauvé. Les religieux, sans leurs habits liturgiques et quelques fidèles se sont recueillis devant une photo et ont organisé une prière de repentance au sanctuaire.

 

>> Retrouvez Europe soir week-end en podcast et en replay ici

Cette cérémonie avait une portée symbolique importante d'après le père Hugues de Woillemont de la Conférence des évêques de France (CEF). L'idée "était déjà de poser un premier geste de mémoire pour les personnes victimes", a expliqué le secrétaire général au micro d'Europe 1. La photo dévoilée aujourd'hui "va désormais rester dans le sanctuaire de Lourdes" a-t-il précisé. Un texte accompagne la photo, "une statue de pierre dans une église", qui "représente un enfant qui pleure".

Une journée pensée avec les victimes

 

Il s'agit de "ne jamais oublier" et "de laisser cette mémoire pour les personnes victimes qui ont subi des violences et des agressions dans l'église", a affirmé Hugues de Woillemont, tout en assurant que "cette matinée était préparée avec des personnes victimes, et c'est avec elles que cela a été vécu".

"J'ai vécu ces moments avec beaucoup d'émotion", a déclaré ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles