« Ne pas humilier la Russie » : Clinton dénonce une vision « dépassée »

« Ne pas humilier la Russie » : Clinton dénonce une vision « dépassée » (lepoint.fr)

Invitée au micro de France Culture, Hillary Clinton estime que l’heure n’est pas encore à la négociation avec Poutine, qui a « franchi la ligne rouge ».

À la table des négociations autour de la crise ukrainienne, Emmanuel Macron a plusieurs fois renouvelé sa doctrine : « Ne pas humilier la Russie. » Mais face à la violence exercée sans relâche par Moscou depuis le mois de février, beaucoup plaident pour une nette intransigeance. Le 9 mai, Emmanuel Macron a déclaré à Strasbourg que, pour mettre fin à la guerre menée en Ukraine par l'armée russe, la paix devra se construire sans « humilier » la Russie, propos réitérés le 3 juin dans la presse régionale.

Une vague de critiques et d'incompréhension, notamment à Kiev, a été observée après ces propos destinés à ce que puisse être trouvé, le jour où les armes se tairont, un « chemin de sortie » diplomatique. La France, qui se pose en « puissance médiatrice », a alors été soupçonnée, notamment en Europe de l'Est, de vouloir obtenir un cessez-le-feu au prix de concessions à la Russie.

Ce vendredi, l'Élysée a tenu à insister sur le fait que la France veut la « victoire » de l'Ukraine et le « rétablissement » de son intégrité territoriale après la polémique déclenchée par ces appels répétés du président Emmanuel Macron à « ne pas humilier » la Russie. La paix devra être « négociée dans le respect du droit international, de la souveraineté de l'Ukraine », en ne laissant pas impunis les crimes de guerre commis par les Russes et en intégrant « le paiement de dommages de guerre », a souligné l'Élysée.

« Poutine a franchi la ligne rouge depuis longtemps »

Actuellement en voya [...] Lire la suite

VIDÉO - Guerre en Ukraine - Frédéric Encel : "Poutine est vraisemblablement malade. On ne sait pas si cette maladie sera une variable dans ses prises de décision"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles