"Nous ne faisons pas de pari sur l'avenir": Véran n'écarte pas un reconfinement si la situation se dégrade

Clarisse Martin
·2 min de lecture
Olivier Véran, le 11 février 2021. - BFMTV
Olivier Véran, le 11 février 2021. - BFMTV

Si un reconfinement n'est pas à l'ordre du jour, le gouvernement ne l'exclut pas si les indicateurs épidémiologiques venaient à se dégrader, a indiqué Olivier Véran jeudi soir lors d'une conférence de presse consacrée notamment à la circulation des variants du Covid-19 en France.

"Le couvre-feu, le respect des gestes barrières, les mesures de gestion que nous avons mises en place, notre stratégie offensive de tester - alerter - protéger, qui est fortement montée en puissance, nous ont déjà permis de freiner la diffusion de ce variant [britannique, NDLR], comme elles nous ont permis de freiner la diffusion du virus en général dans notre pays", a salué Olivier Véran.

"Les prochaines semaines nous dirons si cela a suffi, ou si nous devons nous résigner à prendre des mesures complémentaires de type confinement. Chaque semaine que nous gagnons sur ce variant est une semaine de respiration pour notre pays, de vaccination pour les plus fragiles d'entre nous. [...] Nous ne faisons pas de pari sur l'avenir mais nous constatons que nous avons déjà gagné du temps", a ajouté le ministre des Solidarités et de la Santé.

"Nous ne faisons pas de prédiction"

"Il existe bien un chemin pour éviter le reconfinement", avait estimé mercredi le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal au sortir du Conseil des ministres.

Si la ligne de crête semble étroite et que la situation reste fragile, "en tenant ensemble, comme nous le faisons, nous espérons gagner suffisamment de temps pour éviter un confinement. Nous ne faisons pas de prédiction mais comme toujours nous prendrons nos responsabilités pour protéger les Français", a déclaré Olivier Véran ce jeudi.

Une décision qui s'imposerait "si nous devions constater une croissance exponentielle des contaminations et un risque avéré de saturation de nos hôpitaux. Ce n'est pour l'heure pas le cas", a estimé le ministre.

27.007 patients atteints du Covid-19 étaient hospitalisés jeudi, selon les chiffres communiqués par Santé Publique France. 1610 nouvelles admissions ont été recensées en 24 heures.

3337 personnes sont hospitalisées en réanimation. 269 ont été admises en 24 heures.

21.063 nouveaux cas ont par ailleurs étaient comptabilisés entre mercredi et jeudi et 360 décès ont été enregistrés à l'hôpital.

Article original publié sur BFMTV.com