«Tu ne fais plus d'argent dans la frite» : avec la pénurie d'huile, les friteries augmentent les prix

© MAXIMILIER CARLIER / EUROPE 1

Le cornet de frites va-t-il devenir un produit de luxe ? À cause de la guerre en Ukraine , principal pays producteur d'huile de tournesol, les exportations sont difficiles. Dans certains supermarchés, il y a des pénuries . Dans les friteries du nord de la France, certains hésitent à augmenter les prix. D'autres ont déjà sauté le pas. Dans la friterie de l'hôtel de ville à Villeneuve-d'Ascq, près de Lille, Mohamed n'a pas eu le choix. Ses frites, il les vend désormais plus chères. "La petite frite est passée de 2 à 2,50 euros. La grande de 3 à 3,50 euros", détaille le patron au micro d'Europe 1.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

"Tu ne fais plus d'argent dans la frite"

Une hausse nette de 50 centimes. C'est une conséquence directe du prix de l'huile de tournesol qui a plus que doublé selon ce gérant. "Il y a six mois, mon bidon de 25 litres me coûtait 30 euros. Aujourd'hui, les grossistes ne font plus les 25 litres", explique-t-il. "En revanche, celui de dix litres me coûte 27 euros. Tu ne fais plus d'argent dans la frite", peste Mohamed.

L'autre difficulté pour ce patron de friterie concerne l'approvisionnement. Il est rationné chez son grossiste. Afin d'éviter une pénurie, il est limité à 20 litres maximum.

...
Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles