"Je ne suis pas blonde" : Florence Portelli lamine Julien Odoul après une sortie sexiste

·1 min de lecture

La maire Les Républicains de Taverny, Florence Portelli, ainsi que Julien Odoul, conseiller municipal Rassemblement National de la commune de Sens, étaient les invités de l’émission Le Grand Soir, diffusée sur LCI ce mardi 13 avril. Alors que les deux politiques débattaient face caméra, l’ancien conseiller régional de Bourgogne-Franche-Comté s’est permis une petite réflexion déplacée sur l’apparence physique de celle qui est également vice-présidente du conseil régional d’Île-de-France. Sans aucun rapport avec la discussion en cours, Julien Odoul a lancé : "Je ne suis pas blonde, moi."

Une remarque que Florence Portelli a pris comme un coup-de-poing. Choquée, elle a rétorqué : "Wouah ! Comme Marine Le Pen alors ? Non mais c’est grave. Bravo le sexisme… Donc je suis blonde, je suis bête, c’est la grande classe." Pas du tout décidé à présenter ses excuses, le jeune homme de 35 ans lui a demandé de "continuer" l’échange, l’air de rien. Sur son compte Twitter, un peu plus tard, la maire de Taverny a partagé la séquence télévisée, en se disant "indignée par le sexisme de Julien Odoul, responsable du RN". Hors d’elle, elle a profité de l’occasion pour mettre en lumière ce qu’elle considère comme "le vrai visage de l’extrême-droite rétrograde et misogyne". De son côté, le membre du RN lui a répondu sur le réseau social, ce mercredi 14 avril. Pour lui, il s’agit d’une "tentative de récupération bête et méchante de Madame Florence Portelli, qui ose transformer un trait d’humour populaire (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Les regrets de Meghan Markle et Harry après leur interview choc
Marie de Danemark "en mode soldat" après l'AVC de son mari : confidences
Alexia Laroche-Joubert : ses 1ers mots après la mort brutale de son frère
DIRECT - Mort du prince Philip : Elizabeth II ne perd pas de temps
Sophie de Wessex ne lâche plus Elizabeth II endeuillée : « Elle est d’un immense réconfort »