Ndiaye incarne "ce que nous voulons faire" pour l'école, souligne Macron

© EMMANUEL DUNAND / AFP

Le nouveau ministre de l'Education nationale, Pap Ndiaye, incarne par son parcours "ce que nous voulons faire" pour l'école, notamment en termes d'égalité des chances, a affirmé jeudi Emmanuel Macron en marge d'un déplacement à Marseille. "Quand j'ai choisi de nommer Pap Ndiaye, j'ai choisi de nommer un homme qui d'abord par sa vie, son parcours, dit ce à quoi je crois de l'école de la République", a déclaré le chef de l'Etat à la presse. "Je pense qu'il incarne aussi ce que nous avons fait ces cinq dernières années, ce que nous voulons faire, c'est-à-dire combien l'école de la République permet de bâtir l'égalité des chances", a-t-il ajouté en soutien à son ministre, cible d'un tir de barrage de l'extrême droite depuis sa nomination-surprise.

>> LIRE AUSSI - Qu'est-ce que «l'école du futur» voulue par Emmanuel Macron et Pap Ndiaye ?

Des "parents qui ont cru dans l'école de la République"

Pour le président de la République, Pap Ndiaye, né en France d'un père sénégalais et d'une mère française, a eu des "parents qui ont cru dans l'école de la République". Le ministre, universitaire reconnu, fils d'une professeure de collège des Hauts-de-Seine, a été scolarisé dans un établissement renommé de région parisienne. Ancien élève de l'École normale supérieure de Saint-Cloud, il s'est défini comme "un pur produit de la méritocratie républicaine". Le président a loué un "destin d'excellence".

Il a "montré par ses études, son parcours académique, son souci de l'égalité des chance...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles