NBA: Washington forte tête, les Bulls humilient les Lakers

·3 min de lecture

Phoenix a arraché un 9e succès d'affilée sur le parquet de Minnesota, pendant que Chicago s'offrait une victoire au parfum vintage chez des Lakers en perdition, lundi en NBA, où Washington a bataillé pour renverser la Nouvelle-Orléans et conforter son leadership à l'Est.

Les Suns ont eu chaud, dans le froid de Minneapolis où Karl-Anthony Towns fêtait dignement ses 26 ans avec une performance à 35 points et 13 rebonds. Mais Chris Paul a gâché la fête dans le dernier quart-temps en rentrant 19 de ses 21 points et Devin Booker (29), glacial dans les dernières secondes, a permis au finaliste de la saison passée de s'imposer sur le fil (99-96).

Dommage pour les Timberwolves qui pourront regretter un manque de réalisme dans des situations favorables, à l'image de l'ultime action où, après deux rebonds offensifs, D'Angelo Russell (22 pts) a manqué sa tentative derrière l'arc.

Phoenix recevra mercredi Dallas, qui le suit à la 3e place après sa victoire (111-101) sur Denver (4e).

Un effort collectif a récompensé les Mavs, menés de neuf points à la pause et maintenus à flot par Kristaps Porzingis (29 pts, 11 rbds) et Luka Doncic (23 pts, 11 passes, 8 rbds) qui s'est tordu la cheville gauche à 44 secondes du terme. Et c'est Tim Hardaway Jr qui a fait la différence dans le money-time en y inscrivant 13 de ses 19 points.

Côté Nuggets, Nikola Jokic a tenu son rang de MVP (35 pts, 16 rbds, 6 passes), mais il a manqué de soutien offensif, en l'absence de Jamal Murray (genou) et Michael Porter Jr (dos).

A l'Est, les Wizards (10-3) ont lutté pour décrocher un 5e succès de rang contre la Nouvelle-Orléans (105-100), qui a laissé fondre 19 unités d'avance, encaissant notamment un fatal 14-0 dans le money-time.

- Wizards en mode Bullets -

En l'absence de Bradley Beal (deuil familial), Spencer Dinwiddie a sonné la révolte en seconde période durant laquelle il marqué 19 de ses 27 points.

"Nous ne voulons jamais être sans Brad. Personne ne veut être sans son meilleur joueur. Mais le fait que nous puissions faire face aux difficultés est formidable", a commenté l'entraîneur Wes Unseld Jr, qui ne pouvait rêver meilleurs débuts à la tête de l'équipe. Il faut en effet remonter à la saison 1974-75 et l'ère des Bullets, pour trouver bilan aussi flatteur après treize matches (11-2) à Washington.

Juste derrière, aux côtés de Brooklyn, se trouve Chicago (10-4) qui a donné une leçon de basket à des Lakers (121-103) à côté de leurs pompes, en l'absence de LeBron James. Comme un symbole, Anthony Davis (20 pts) a trouvé le moyen de se faire exclure au 3e quart-temps, pour avoir reproché aux arbitres de ne pas avoir arrêté le jeu, alors qu'il tentait... de remettre une chaussure.

La rencontre était de toute façon pliée, les Bulls régalant (55,2% de réussite aux tirs) sous l'impulsion de DeMar DeRozan, excellent sous nouvelles couleurs (38 pts, 6 passes), impeccablement relayé par Lonzo Ball redoutable derrière l'arc (7/10, 27 pts, 8 passes) et Zach LaVine (26 pts).

Miami a profité du revers de Cleveland à domicile contre Boston (98-92) pour lui reprendre la 4e place, également à la faveur de son succès à Oklahoma City (103-90), en faisant sans Jimmy Butler ni Bam Adebayo, mais avec Tyler Herro (26 pts).

Enfin, New York (6e) a renoué avec la victoire, contre Indiana (92-84), après deux défaites. Les Knicks ont fait parler leur défense dans le dernier quart-temps, limitant les Pacers à 10 points et 21% de réussite aux tirs. Evan Fournier a été discret (7 pts, 3 passes, 3 rbds).

nip/av

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles