NBA: Philly fait mordre la poussière aux Nets de Ben Simmons

Retour perdant pour Ben Simmons. Passé de Philadelphie à Brooklyn l'an dernier, le meneur australien a de nouveau mordu la poussière avec les Nets sur le parquet des Sixers (137-133), mercredi en NBA.

Parti il y a un an de "Philly" sur fond de tensions au sein du vestiaire avec Joel Embiid, Simmons a encore été chahuté par son ancien public. Et ces retrouvailles tendues ont semblé rejaillir sur le parquet, avec un premier quart-temps prolifique et très serré (41-41) mais aussi émaillé de fautes (13 au total).

Un climat qui n'a d'ailleurs pas plu au coach des Sixers, Doc Rivers, malgré la victoire.

"Il y a une différence entre mettre de l'intensité et se laisser déborder par ses émotions", a-t-il commenté.

"Honnêtement, j'ai trouvé que nous avons basculé du mauvais côté ce soir. On doit mieux contenir nos émotions", a encore jugé Rivers.

Face à des Nets toujours privés de Kevin Durant (genou), la doublette Joel Embiid-James Harden a globalement fait le travail, inscrivant 39 points. Mais c'est Tyrese Maxey, en sortie de banc, qui a été le meilleur scoreur des Sixers (27 pts). Embiid a par ailleurs pris 10 rebonds.

Dans cette ambiance hostile, Ben Simmons a lui été discret (12 pts, 5 rbds et 5 passes), laissant les premiers rôles à Seth Curry -le frère de Stephen- et Kyrie Irving (respectivement 32 et 30 pts).

- Lillard (encore) à 60 points -

Sur une pente ascendante cette saison, Philadelphie conserve sa 2e place dans la Conférence Est, avec un bilan de 31 victoires (16 défaites), derrière Boston (35-14) mais toujours devant Milwaukee (31-17), vainqueurs dans le même temps de Denver (107-99).

Giannis Antetokounmpo a assuré le spectacle avec les Bucks (33 points et 14 rebonds).

Mais la plus grosse performance de la soirée a eu lieu dans l'Oregon, où Damian Lillard a marqué 60 points lors de la victoire (134-124) de Portland contre l'Utah Jazz.

C'est la 4e fois de sa carrière que le meneur des Blazers, auteur d'un 21 sur 29 au tir, marque 60 points ou plus.

"C'était incroyable. On n'a pas si souvent l'occasion d'assister à ça", a justement relevé son entraîneur, Chauncey Billups. Ils sont en effet seulement six joueurs dans l'histoire de la NBA, dont Wilt Chamberlain, Kobe Bryant, Michael Jordan et James Harden, à avoir atteint les 60 points à plusieurs reprises.

- Les Pelicans piquent du bec -

"Même quand les choses n'allaient pas dans notre sens, j'ai senti que je pouvais nous ramener dans le match", a pour sa part déclaré Lillard, qui va toutefois devoir multiplier les exploits de la sorte pour mener les Blazers jusqu'aux play-offs.

Portland occupe en effet une modeste 12e place à l'Ouest, juste devant les LA Lakers, qui l'ont eux emporté contre San Antonio (113-104), un match lors duquel LeBron James s'est contenté d'un petit double-double (20 pts, 11 passes).

A San Francisco, dans le dernier match de la soirée, Jordan Poole a inscrit le panier de la victoire (122-120) pour les Golden State Warriors à 2,4 secondes du buzzer, face aux Memphis Grizzlies.

Une minute plus tôt, les champions NBA avaient perdu leur star Stephen Curry (34 pts), exclu pour la troisième fois de sa carrière seulement après avoir jeté au sol son protège-dents, dans un moment de frustration. A sa décharge, la partie a donné à un haletant chassé-croisé au score.

Avant cela, les Pelicans de la Nouvelle-Orléans, avaient eux une nouvelle fois sombré, face à Minnesota (102-111).

Sans Zion Williamson, les Louisianais en sont à six défaites de rang. Ils restent quatrièmes à l'Ouest mais voient désormais grossir la meute dans le rétroviseur.

rcw/gk/smr