NBA: le Heat de Miami domine les Boston Celtics et rejoint les Denver Nuggets en finales

Miami aime se faire peur, mais tient bon. Le Heat s'est imposé ce lundi face aux Boston Celtics (103-84) dans le game 7 de la finale de conférence Est (4-3) et rejoint les Denver Nuggets en finales NBA. Tatum, Smart, White et Celtics n'auront donc pas réalisé l'impossible: remporter une série en sept matchs après avoir été mené 3-0.

La route vers l'exploit était semée d'embûches pour Boston. Si Jayson Tatum a débloqué le compteur des Celtics avec un lancer franc, la réussite s'est fait attendre. Notamment aux trois points où les dix tentatives du premier quart-temps ont été suivies d'échecs. Dans ce début de match très tendu, le Heat a pris l'avantage facilement: 22-15 à la fin du premier acte.

Duel White-Martin

Le TD Garden, l'antre des verts, s'est fait éteindre très rapidement par Miami, qui a pris une avance de 16 points lors du deuxième quart-temps. C'était sans compter Al Horford et Jayson Tatum, qui par leurs efforts ont maintenu les Celtics en vie à la pause et réduisant l'écart à 11 points (52-41).

Remonter de 11 points et écrire l'histoire? En début du troisième quart-temps, Boston n'a pas semblé montrer un meilleur visage, laissant Miami creuser l'écart à +16 d'entrée. La faute à l'excellent Caleb Martin (26 points, 10 rebonds) dont la réussite au tir a parfois frôlé l'insolence.

Poussé par son public, Boston a su une nouvelle fois revenir. Tatum diminué physiquement, c'est White qui a pris les choses en main, permettant aux Celtics de revenir à -8... et pendant quelques secondes à -7.

Malgré ce retour des Celtics, le Heat a tenu bon: 76-66 à l'ouverture du dernier quart-temps. Et a éteint tous les espoirs de la franchise du Massachusetts en prenant à six minutes de la fin 20 points d'avance. Une avance facilement conservée jusqu'à la dernière seconde.

Le Heat, guidé par Jimmy Butler tentera de remporter un quatrième titre de champion face aux Nuggets de Nikola Jokic, néophytes à ce stade et qui ont écarté sans ménagement les Lakers à l'Ouest (4-0).

Article original publié sur RMC Sport