NBA : les Golden State Warriors s'adjugent le 7e titre de leur histoire en battant les Boston Celtics

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
© POOL / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

La dynastie Warriors ravivée ! Grâce à Stephen Curry, impérial, et une défense intraitable, Golden State a remporté son 4e titre de champion en six finales disputées ces huit dernières saisons, le 7e de son histoire, en s'imposant (103-90) à Boston, jeudi.

"On l'a fait ! On l'a fait !" Les fesses sur le parquet mythique du Garden, les yeux embués, après une performance encore magistrale (34 pts), Curry était inévitablement pris par l'émotion. Partagée ensuite avec Dell, son père, ancien shooteur hors-pair à qui il doit d'être le meilleur marqueur à trois points de l'histoire.

Stephen Curry, meilleur joueur de la finale

Logiquement, avec 31,2 points de moyenne, il a été désigné MVP de la finale, pour la première fois, à 34 ans, rendant un peu plus prodigieuse sa carrière. Non pas qu'il fut passé à côté, réussissant à plusieurs reprises des matches de haute volée, mais Andre Iguodala en 2015, puis Kevin Durant en 2017 et 2018, s'étaient montrés plus constants.

Tant et si bien que l'étiquette du joueur incapable d'élever son niveau dans les joutes les plus cruciales collait à la peau du meneur, pourtant auréolé de deux trophées de MVP en saison régulière (2015, 2016).

Impérial quasiment tout du long, il avait été stratosphérique au match N.4, sa masterclass (43 pts) dans le volcan du TD Garden, soudain éteint, ayant remis à l'endroit son équipe qui ne pouvait pas se permettre d'être menée 3-1.

 

>> LIRE AUSSI - Basket : «Sur le parquet, coup de chaud, en coulisses, sueurs froid...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles