NBA: Bilal Coulibaly, le Frenchie de DC, rêve des Jeux après une saison réussie

Après une première saison NBA réussie à Washington DC, Bilal Coulibaly (19 ans) postule pour une sélection aux Jeux olympiques de Paris avec l'équipe de France, une participation qui marquerait une nouvelle étape de sa progression fulgurante.

« Je n'étais pas bon du tout ! »: Bilal Coulibaly se rappelle un grand sourire son enfance et ses premiers « tirs à la cuillère », pour essayer de glisser le ballon dans le panier, loin d'imaginer qu'il atterrirait un jour dans les filets de la NBA et probablement de l'équipe de France.

« Au fur et à mesure des semaines, le dribble était déjà beaucoup mieux et j'arrivais à tirer normalement », le ballon au-dessus de la tête et le poignet cassé pour le guider. Jeune joueur de Courbevoie, en banlieue parisienne, Bilal a alors 11 ans.

Huit ans plus tard, ses bras ont poussé et ses jambes aussi. Elles portent les 2,03 m d'un jeune adulte fraîchement installé à Washington DC.

« Le rêve », admet Bilal Coulibaly, son grand corps décontracté assis sur une chaise au centre du terrain d'entraînement de l'équipe de la capitale fédérale américaine, pour un entretien avec l'AFP en avril.

Pour sa première saison en NBA, le "rookie", nom donné aux petits nouveaux, a enchaîné les matches, 63 au total et montré un visage très prometteur, avant de subir une fracture du poignet droit début mars.

« Ça devrait être bon pour les Jeux », espère-t-il alors que le sélectionneur Vincent Collet doit annoncer sa liste le 16 mai.

Collet, son ancien coach à Levallois, a pu voir Coulibaly cet hiver lors de sa tournée américaine. « Il ne me souhaite que du bonheur », sourit le joueur.

« Il sautait partout »


Lire la suite sur RFI