Navire de migrants, bloqué en Méditerranée : comment l'Italie compter gérer la situation

© VINCENZO CIRCOSTA / AFP

C'est le sujet qui a mis le feu aux poudres jeudi à l'Assemblée nationale et sur lequel le député RN Grégoire de Fournas a déclamé des propos à teneur raciste . L'élu LFI, Carlos Martens Bilongo, interpellait le gouvernement au sujet des bateaux qui viennent au secours des migrants en Méditerranée.

L'Ocean Viking, le navire de SOS Méditerranée , est justement bloqué en mer depuis plusieurs jours et demande l'autorisation d'accoster en France. Or le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin , a fait valoir le droit international sur la question. Ce dernier stipule qu'il revient au port le plus proche d'accueillir le navire dans pareil cas. Un port situé en Italie, dans ce cas précis.

Réclamer l'asile directement à bord du navire ?

Toutefois, le gouvernement transalpin n'a pas encore réagi officiellement et Rome maintient sa ligne dure en la matière. Les quatre navires des ONG qui se trouvent en ce moment au large des côtes siciliennes restent donc bloqués en mer, tout comme les quelques 1000 personnes qu'ils transportent.

Selon les médias italiens ce vendredi, les autorités pourraient accepter de faire débarquer unique...


Lire la suite sur Europe1