Navire espion russe en Mer du Nord : la Belgique ouvre une enquête

© Shutterstock/SIPA

La Belgique a ouvert une enquête sur les activités d'un "navire espion" russe repéré en novembre dans des zones où se trouvent des parcs éoliens, des gazoducs sous-marins et des câbles de communication, a annoncé mardi le ministre de la Mer du Nord Vincent Van Quickenborne.

À lire aussi Joe Biden à Varsovie: « L'Ukraine ne sera jamais une victoire pour la Russie – jamais »

"Nous ne connaissons pas les motivations exactes de ce navire russe, mais ne soyons pas naïfs. Surtout s'il se comporte de manière suspecte à proximité de nos parcs éoliens, de nos gazoducs et câbles de données sous-marins et d'autres infrastructures critiques", a souligné le ministre dans un communiqué.

Ce navire avait déjà été repéré dans les eaux néerlandaises

"Nous prenons les mesures nécessaires pour mieux les sécuriser", a-t-il assuré.

"Le passage de ce navire s'inscrit sans aucun doute dans le contexte plus large de la guerre en Ukraine", a-t-il estimé.

"Vu le comportement suspect du navire, qui naviguait sans AIS (Automatic Identification System), un système de sécurité obligatoire qui permet de connaître automatiquement l'identité des navires, une enquête a été lancée par le Carrefour d'information maritime", a indiqué le ministre.

L'Otan et l'UE ont annoncé le 11 janvier la création d'un groupe de travail conjoint

Ce navire avait déjà été repéré dans les eaux néerlandaises, a indiqué lundi le service de renseignement et de sécurité militaire néerlandais (MIVD).

L'Otan et l'UE on...


Lire la suite sur ParisMatch