Comment les navigateurs du Vendée Globe fêtent-ils Noël ?

·2 min de lecture

"J'ai un sac qui s'appelle la hotte du père Noël. Il faut juste que je demande à mon équipe à quel moment je pourrais l'ouvrir mais j'ai hâte de découvrir ça. Je sais qu'il y a du foie gras dedans parce que j'adore", s'exclame, la voix rieuse, Maxime Sorel. Le navigateur s'apprête à passer son premier réveillon en mer, tout comme 14 des 27 concurrents encore en course dans la Vendée Globe.

C'est un Noël solitaire qui attend les marins, au beau milieu de l'océan Pacifique ou de l'océan Indien. Cette période de fêtes, particulière, est vécue de manière différente suivant les sensibilités. "C'est la première fois" aussi pour Yannick Bastaven, qu'il fêtera Noël seul. Et il s'en réjouit d'avance : "Pour les menus je crois qu'on va préparer des petits trucs sympas et je sais que j'ai des surprises à ouvrir. Et puis c'est original aussi de faire Noël en mer !"

"J'aurais bien aimé être en famille plutôt que seul sur mon bateau"

Pour Thomas Ruyant, c'est un peu plus difficile. Son regret est de ne pas pouvoir partager ce moment en famille avec son fils de 8 ans et sa fille de 3 ans. "J'aurais bien aimé être en famille plutôt que tout seul sur mon bateau mais c'est comme ça, je l'ai choisi", souffle-t-il. Mais il pourra tout de même voir ses "petits loups" en visio. "Donc il y aura quand même un petit air de Noël à bord !", se rassure-t-il.

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen dans Europe midi en replay et en podcast ici

Cette solitude pendant les fêtes, Jean Le Cam préfèr...


Lire la suite sur Europe1