Un navigateur français sauvé après 16 heures dans un voilier retourné au large de l'Espagne

Le voilier Class40 retourné du navigateur Lauren Camprubi au large de l'Espagne, août 2022 - Salvamento Maritimo/Twitter
Le voilier Class40 retourné du navigateur Lauren Camprubi au large de l'Espagne, août 2022 - Salvamento Maritimo/Twitter

Un sauvetage presque miraculeux. Un homme de 62 ans a été retrouvé sain et sauf mardi par des garde-côtes espagnols, après avoir passé 16 heures dans son voilier retourné. Il s'agit du navigateur français Laurent Camprubi, qui préparait la Route du Rhum, dont le départ est prévu en novembre prochain, selon les informations du Télégramme.

"(Mardi), nous avons clôturé avec succès le sauvetage du skipper français qui a passé 16 heures à l’intérieur de son voilier renversé à Malpica", rapportent sur Twitter les garde-côtes espagnols.

Ce sauvetage, "proche de l'impossible", s'est déroulé "dans une opération contre la montre", de nuit, "contre une mer agitée", le tout "au milieu de nul part", selon les secours.

Un bateau et trois hélicoptères mobilisés

Le navigateur a lancé l'alerte lundi un peu après 20 heures. Parti avec son Class40, un voilier monocoque d'un peu plus de 12 mètres de long, Laurent Camprubi s'était élancé la veille depuis Lisbonne. Mais le Marseillais a chaviré, à une vingtaine de kilomètres au large des îles Sisargas, archipel de la région de Galice, en Espagne. Il parvient cependant à déclencher une balise de détresse.

Les secours partent ainsi à sa recherche. Un bateau de sauvetage, ainsi que trois hélicoptères quadrillent la zone de sa disparition supposée et son bateau est localisé peu avant la tombée de la nuit.

Un plongeur est ensuite hélitreuillé sur le voilier retourné, sans savoir dans quel état se trouve l'homme disparu ou s'il est toujours vivant. Mais bonne surprise: l'homme disparu donne des coups depuis l'intérieur de la coque. Il a bien survécu.

Il est cependant impossible de l'évacuer immédiatement en raison de l'intensité des vagues. Le voilier est donc provisoirement renfloué par des bouées pour le maintenir à flot.

"Je devais survivre pour moi et ma famille"

Le lendemain matin, nouvelle tentative. Deux sauveteurs plongent sous le bateau où ils découvrent le navigateur habillé d'une combinaison de survie, avec de l'eau jusqu'aux genoux.

Voyant les deux plongeurs, Laurent Camprubi a ensuite "de sa propre initiative" plongé dans l'eau glacée, raconte un sauveteur à une radio locale. Gêné par sa lourde combinaison, il parvient malgré tout, avec l'aide des deux hommes, à gagner la surface. Hélitreuillé, il est évacué.

Malgré la situation difficile, le Marseillais affirme n'avoir jamais perdu espoir. "Je savais qu'ils allaient me secourir (...) Je devais survivre pour moi et ma famille", assure-t-il.

Transporté dans un premier temps à l'hôpital en situation d'hypothermie, il a pu aujoud'hui rentrer chez lui.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles