Navalny assure avoir piégé un agent russe qui aurait participé à son empoisonnement

Source AFP
·1 min de lecture
Alexeï Navalny assure s'être fait passer pour un assistant du secrétaire du Conseil de sécurité russe pour piéger un expert des armes chimiques du FSB (illustration).
Alexeï Navalny assure s'être fait passer pour un assistant du secrétaire du Conseil de sécurité russe pour piéger un expert des armes chimiques du FSB (illustration).

Alexeï Navalny continue de défier Moscou. Les services de sécurité russes (FSB) ont dénoncé, lundi 21 décembre, comme une « falsification » le piège téléphonique que l'opposant affirme avoir tendu à un agent russe pour lui faire admettre qu'il avait participé à son empoisonnement cet été en Sibérie.

« La vidéo avec (cette) conversation téléphonique est une falsification », a affirmé le FSB, dans un communiqué cité par les agences de presse russes, ajoutant que cette « prétendue « enquête » » constituait « une provocation planifiée » qui n'aurait pas été possible « sans le soutien technique et organisationnel de services spéciaux étrangers ». « La substitution du numéro d'un abonné est une méthode bien connue des services étrangers », poursuit-il, excluant par conséquent « la possibilité d'identifier les véritables participants de (cette) conversation ».

La Russie a toujours démenti son implication

L'ennemi juré du Kremlin, qui a publié sur son blog l'enregistrement de la conversation, explique avoir utilisé un artifice permettant de falsifier son numéro de téléphone et s'être présenté comme un assistant du secrétaire du Conseil de sécurité russe Nikolaï Patrouchev, proche de Vladimir Poutine. Il aurait ainsi fait croire à Konstantin Koudriavtsev, présenté comme un expert des armes chimiques du FSB, qu'il avait besoin de son témoignage pour rédiger un rapport.

L'intéressé révèle alors que le poison ayant visé Alexeï Navalny avait été déposé à l'intérieur de ses [...] Lire la suite