"Je n'avais jamais vu ça" : Mathieu Gallet dénonce les interventions de François Bayrou à Radio France

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le retour de Mathieu Gallet. Dans un entretien accordé au "Parisien" en marge de la sortie de son dernier livre, "Jeux de pouvoir", l'ancien PDG de Radio France revient sur ses quatre années houleuses à la tête de Radio France, de 2014 à 2018. Pour rappel, Mathieu Gallet a été évincé de l'entreprise publique pour des soupçons de favoritisme lorsqu'il dirigeait l'Institut national de l'audiovisuel (INA). Dans cette affaire, il a été condamné en appel à 30.000 euros d'amende.

Dans cet entretien au quotidien, l'ex-PDG de Radio France raconte que le gouvernement socialiste de l'époque lui a rendu la vie difficile dès son arrivée à la tête de la Maison ronde. "Avec comme bagages quatre années ministérielles sous Chirac et Sarkozy, je n'étais clairement pas le candidat de la gauche", explique-t-il. "Mon cadeau d'arrivée a été une baisse de 20 millions d'euros de la redevance attribuée à Radio France, sur un budget de 580 millions", ajoute-t-il, voyant dans ces restrictions budgétaires la cause de la grève historique - 28 jours - qu'il a dû affronter ensuite. "La ministre Pellerin m'a suivi, puis a joué sa partition pour me faire porter toute la responsabilité, tout comme le Premier ministre, Manuel Valls, qui a poussé pour que je démissionne", tacle ensuite Mathieu Gallet au sujet de ces évènements.

La rumeur de sa liaison avec Macron : "C'est venu des socialistes"

Le fondateur de Majelan revient également dans cette interview...

Lire la suite


À lire aussi

France 2 : Quand Jordan Bardella dénonce les "pulls Mickey" que Sibeth Ndiaye n'a jamais mis le 14 juillet
Pressions sur Radio France : Mathieu Gallet dénonce l'"attitude déplacée" de François Bayrou
Frédéric Schlesinger (Radio France) : "En radio, il ne faut jamais se réjouir trop vite"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles